Batraciens: moins de tués sur nos routes pendant la migration grâce aux bénévoles

Les bénévoles namurois ont sauvé une centaine de batraciens en migration, rien qu'en une soirée, à hauteur d'une petite route proche du site de Ronchinne (Assesse).
4 images
Les bénévoles namurois ont sauvé une centaine de batraciens en migration, rien qu'en une soirée, à hauteur d'une petite route proche du site de Ronchinne (Assesse). - © Rtbf

C'est la période de migration des batraciens!
Chaque année, à la fin de l'hiver, par temps doux et humide, des dizaines de milliers d'amphibiens rejoignent les points d'eau pour s'y reproduire. 

"Natagora" et d'autres asbl  appellent à la vigilance sur les routes. Les associations invitent le grand public à participer aux opérations de sauvetage des batraciens, pour les aider à traverser les axes routiers meurtriers.

Parmi les sites de sauvetage: Ronchinne, près d'Assesse, en province de Namur. "En une seule soirée d'intervention, rien que sur cette petite zone, une centaine d'individus ont pu traverser la route en toute sécurité, sans se faire écraser ou happer par les voitures, explique Geneviève Boutsen, volontaire. 

Retour aux sources

"Nous prenons les grenouilles, crapauds et autres tritons en main, délicatement, mais surtout après avoir refroidi nos mains avec de l'eau. Car des mains trop chaudes pourraient provoquer des brûlures, les batraciens étant des animaux à sang froid. Leur peau est très sensible. Ensuite, nous mettons les batraciens dans des seaux. Et nous les déposons de l'autre côté de la route, près de la marre où elles pourront se reproduire. Ils migrent donc d'une zone forestière vers la pièce d'eau où ils sont nés". Un retour aux sources vital pour l'espèce. D'autant plus important que la population batracienne a subi un lourd tribu, ces dernières années, à cause des véhicules, des virus, de la pollution, des prédateurs comme le raton-laveur... ou le braconnier. 
La migration et les opérations de sauvetage se poursuivront encore pendant quelques soirées, sur l'ensemble du territoire. Infos pratiques sur le site natagora.be

Natagora, sauvetage des batraciens Reportage radio

Ronchinne, au sud de Namur. Jean-Claude Hennuy y a suivi des volontaires ce samedi soir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK