Banques alimentaires: "La situation reste critique"

Banques alimentaires: "la situation reste critique"
Banques alimentaires: "la situation reste critique" - © RTBF

Depuis le mois d'octobre, la Fédération des Banques alimentaires tire la sonnette d'alarme face au retard accumulé dans la livraison de certains produits de base (lait, huile d'olive, farine, riz...) acquis par le biais du Fonds européen d'aide aux plus démunis (FEAD). "Une partie importante de l'approvisionnement alimentaire a été perdue" depuis octobre, souligne lundi Jef Mottar, administrateur délégué. "La situation reste critique."

Un problème concernant les appels d'offres a entraîné un retard dans les livraisons. "La continuité du programme a été cassée", regrette Piet Vanthemsche, nouveau président de la fédération. Si des mesures correctives ont été prises entre-temps par le Service public d'intégration sociale (SPP-IS) et les Banques alimentaires, la situation reste "critique", poursuit Jef Mottar. Elle devrait toutefois être "plus ou moins normalisée" à partir de mi-février ou début mars, avec une reprise des livraisons.

Le FEAD est responsable de la moitié de l'approvisionnement aux Banques alimentaires. Une inquiétude plane aussi sur le montant qui sera consacré dans le futur à ce système, les négociations du budget de l'UE pour la période 2021-2027 étant toujours en cours, ainsi que sur son avenir.

En attendant, les Banques alimentaires insistent sur le fait que tout don supplémentaire est le bienvenu. Un don de 40 euros, déductible, représente déjà 470 repas.

Trouver des bénévoles s'avère également de plus en plus compliqué, soulignent les responsables. Les Banques alimentaires souhaiteraient attirer davantage de volontaires parmi les jeunes, ceux-ci étant de plus en plus sensibles à la cause environnementale et à la lutte contre le gaspillage alimentaire.

La fédération représente neuf banques alimentaires qui s'approvisionnent auprès de l'industrie agro-alimentaire, de la distribution, des criées et de l'Union européenne.

L'an dernier, les 300 bénévoles des Banques alimentaires ont recueilli, stocké et distribué 15.351 tonnes de denrées à 159.081 personnes dans le besoin, via les 623 associations caritatives agréées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK