De nouveaux appartements très luxueux sur les hauteurs de Spa

Quatre villas pour un total d'une trentaine d'appartements, c'est qui est sorti de terre en ce moment à Balmoral, à deux pas du golf spadois. Des appartements de grand luxe. Leur prix varie entre 600.000 et un million d'euros. Et ils attirent des clients. Comme l'explique Serge Lejeune, administrateur-délégué du groupe Horizon, promoteur immobilier. "Il s’agit de 4 villas à appartements. Il y a plus ou moins 6 à 8 appartements par villa. Ce sont des appartements de grand luxe. Une des villas possède une piscine et une balnéo. Il y a un aspect très privatif dans chaque appartement. Nous avons une conciergerie à disposition de chaque occupant. Certains appartements sont déjà vendus alors que la construction n’est pas encore terminée. Nous venons de vendre 3 appartements. Les acquéreurs sont essentiellement des entrepreneurs. Nous remarquons de l’intérêt dans le milieu du golf principalement mais également dans le milieu de l’automobile et dans le milieu de la chasse. Il y a également un public bruxellois et néerlandophone. Pour commercialiser des biens de cette valeur, nous devons rester exclusifs. Il ne faut pas que l’appartement apparaisse un peu partout. Nous avons une série de personnes qui gravitent autour du projet dont un actionnaire qui est Nicolas Colsaerts, bien connu dans le milieu du golf et également des personnes qui gravitent dans le circuit de la Formule 1. Nous essayons de rentrer dans les différents domaines que nous désirons toucher".

Spa, le futur Knokke des ardennes, comme le pressent le promoteur immobilier ? Pour le bourgmestre spadois Joseph Houssa, c'est un peu exagéré. "Il est vrai que ce sont de beaux appartements mais il ne faut pas pousser le bouchon trop loin. Tout Balmoral est quand même un beau coin qu’il ne faut pas non plus gâcher mais il y a d’autres bâtiments en ville qui sont plus modestes. Mais il est vrai qu'il existe également un problème de pauvreté à Spa".

Spa a une population variée. Des riches, ou très riches, sur les hauteurs, des personnes plus modestes, ou très modestes en ville. Avec une population vieillissante et un taux de chômage de 17%, le troisième plus important de l'arrondissement de Verviers. Et pour la Ville, des rentrées fiscales qui diminuent, ce qui influence les investissements publics. Spa reste une ville thermale, elle devient aussi très duale.

Olivier Thunus

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK