Baignade au Bois de la Cambre : la Ville de Bruxelles inquiète pour la biodiversité

L'étang du Bois de la Cambre
L'étang du Bois de la Cambre - © PAUL-HENRI VERLOOY - BELGA

L’étang du Bois de la Cambre sera ouvert à la baignade pour un weekend « test » du 27 au 28 juillet, si la météo le permet. Une première qui inquiète Geoffroy Coomans de Brachène (MR-opposition). Celui-ci à profité de la séance du conseil communal lundi pour faire part de ses doutes à l'échevine des Espaces verts de la Ville de Bruxelles, Zoubida Jellab (Ecolo-Groen).

« Je me souviens qu’il y a à peine deux ans, le collège de la Ville avait déjà envisagé la possibilité de baignade dans le Bois de la Cambre mais avait finalement renoncé car le lieu n’offrait pas toutes les garanties sanitaires pour nager et que la baignade autorisée aurait mis à mal la biodiversité. Par ailleurs, ce lac étant artificiel et ne disposant pas de débit d’entrée et de sortie, l’eau ne peut s’évacuer naturellement. Le ’bouillon bactériologique’ n’en rend la vie que plus précaire lors des grandes périodes de chaleur », a-t-il expliqué à nos collègues de l'agence Belga.

Une préoccupation que partage Mme Jellab. Elle pense que si la baignade est autorisée tous les weekends durant l’été, cela risque de poser un problème pour l’environnement. « Il faut savoir que l’étang n’est pas très profond. Les nageurs qui se mettraient debout dans l’eau toucheront le fond. La faune et la flore seront donc bousculés. » Les crèmes solaires sont un autre problème. « Pour nous, une sensibilisation doit être faite au préalable auprès des nageurs potentiels par rapport aux produits qui risquent d’être nocifs pour la biodiversité. » L'échevine ajoute toutefois tout mettre en place pour qu’il n’y ait pas de soucis. 

On ne va pas permettre aux gens de se baigner et de tomber malade après

C’est pour éviter ces « dangers » que des analyses seront réalisées régulièrement durant les semaines précédant la dernière semaine de juillet par Bruxelles-Environnement. « Dès le lendemain du weekend test, nous aurons une évaluation et nous verrons si c’est concluant ou pas », dit l’échevine. « D’autres évaluations seront également faites dans la foulée. C’est important de savoir si l’étang est impacté négativement. »

Quant aux possibles risques sanitaires pour les nageurs, « si les analyses devaient montrer un risque bactériologique, il est bien évident qu’on n’autorisera pas la baignade. On ne va pas permettre aux gens de se baigner et de tomber malade après. »

Zoubida Jellab ajoute que ces données, ces observations, ces retours des usagers permettrons peut-être d’offrir des baignades en eaux naturelles ailleurs.

Six lieux de baignade-test à Bruxelles cet été

Pour rappel, la ministre bruxelloise de l'Environnement, Céline Fremault (cdH) avait annoncé la possibilité d'ouverture, à titre de test, durant un week-end cet été, de six lieux à la baignade : les étangs des Pêcheries à Watermael-Boitsfort; du Rouge-Cloître à Auderghem; de la Pede à Anderlecht; du Fleuriste à Laeken; le canal, à hauteur du campus du CERIA, à Anderlecht; et l'étang du Bois de la Cambre à Bruxelles.   

Archives: Journal télévisé 01/03/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK