Bagarre au centre Fedasil de Florennes : les meneurs seront sanctionnés

Le centre Fedasil de Florennes, très agité cette nuit
2 images
Le centre Fedasil de Florennes, très agité cette nuit - © BRUNO FAHY - BELGA

La nuit a été très agitée au centre Fedasil de Florennes. Pour une raison apparemment futile, une bagarre a éclaté entre deux groupes de personnes. Elle a rapidement dégénéré et impliqué une cinquantaine de résidents. Ceux-ci ont saisi ce qu'ils trouvaient sur place pour se battre : mobilier, bouts de verres, tessons de bouteilles...

Débordé par l'ampleur de la rixe, le personnel du centre a fait appel aux forces de l'ordre. Une vingtaine de policiers locaux et fédéraux ont été nécessaires pour séparer les fauteurs de trouble. "Heureusement, les dégâts ne sont que matériels", nous confie Xavier Grosjean, le directeur du centre. "Quatre ou cinq résidents sont légèrement blessés, la plupart présentent des coupures au mains, l'un d'entre eux a un bras cassé."

Des sanctions contre les meneurs de la bagarre

Des frictions entre groupes de personnes ou entre communautés ne sont pas rares dans les centres de demandeurs d'asile, mais une bagarre d'une telle ampleur reste tout à fait exceptionnelle.

"C'est pour cette raison que nous ne voulons pas la banaliser. L'incident est pris très au sérieux. Pour preuve, la visite du gouverneur de la province de Namur cette nuit, accompagné du secrétaire d'État à l'Asile et à l'Immigration, Theo Francken."

Ce dernier a annoncé que des sanctions seraient prises contre les résidents qui ont provoqué la bagarre. "Quatre personnes ont été formellement identifiées, nous confirme Xavier Grosjean. Elles feront l'objet d'une exclusion temporaire du centre et du réseau d'accueil. Il est question de les placer en centre fermé."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK