Awé Awards: Marc Remy remporte le prix de l'éleveur wallon

L'élevage de moutons, Marc Rémy est tombé dedans quand il était petit. "Un peu comme Obélix."
L'élevage de moutons, Marc Rémy est tombé dedans quand il était petit. "Un peu comme Obélix." - © RTBF

Marc Remy, c’est cet éleveur floreffois passionné de moutons. C’est grâce à cette passion qu’il a remporté le prix de l’éleveur wallon lors des Awé Awards. Ce prix, c’est un peu l’équivalent d’un oscar agricole.

Élever des moutons, c’est comme si Marc Remy n’avait connu que ça. Il le dit lui-même : "Je suis tombé dedans dès le plus jeune âge, comme Obélix." Difficile pour lui depuis de s’en passer.

Et s’il y a des jours plus difficiles que d’autres, Marc Remy est heureux de voir que l’élevage ovin commence à gagner en reconnaissance.

En effet, ça n’a pas toujours été le cas. Selon le producteur, si en France le mouton est mis sur le même pied d’égalité que les vaches, ce n’est pas le cas en Belgique. Grâce à son prix, il espère motiver les jeunes à se lancer dans l’élevage ovin.

Un métier aux multiples facettes...

Entre les naissances, l’entretien des bergeries et faire les stocks pour l’hiver… Marc Remy n’a pas le temps de s’ennuyer.

En ce moment, c’est la période des tontes. Et pour ça, l’éleveur a sa technique : "On les assied sur l’arrière en les faisant pivoter et en prenant appui sur le genou." Mais les moutons ne sont pas toujours très coopératifs et puis, ils pèsent lourd.

Un métier physique donc, où le respect de l’animal doit primer. "Il faut toujours rester le plus calme possible parce qu’un mouton, c’est une éponge."

... tout comme notre éleveur !

Si Marc Remy est passionné par l’élevage, il a aussi un attrait pour la politique. Et c’est de famille : arrière-grand-père bourgmestre, papa échevin… la suite était presque logique. En plus de sa casquette d’éleveur, Marc Remy endosse aussi le rôle d’échevin à Floreffe.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK