Avis négatif pour le permis d'environnement du projet Uplace

L’administration flamande vient de remettre un avis négatif pour le permis d’environnement.
2 images
L’administration flamande vient de remettre un avis négatif pour le permis d’environnement. - © RTBF

Coup de théâtre dans le dossier du vaste projet de centre commercial en Brabant flamand. Alors que l’on croyait le dossier bien avancé et en passe d'être finalisé, il se voit freiner d’un seul coup. En cause : l’administration flamande qui a remis un avis négatif pour le permis d’environnement.

Le projet Uplace fait décidément beaucoup parler de lui ces dernières semaines. Le dernier épisode en date remonte à deux semaines, lorsque la fameuse tour de 100 mètres de haut s’était vue finalement remettre un avis positif de la part de l’administration, malgré les réticences de Belgocontrol.

A partir de ce moment, on croyait le dossier plié… Le centre commercial, qui devrait voir le jour à l'emplacement des anciennes usines Renault, avait déjà reçu son permis de bâtir. Ne restait plus alors qu’à recevoir son permis d'environnement.

Dans les faits, la ministre flamande de l’Environnement ne s’est pas encore prononcée sur le permis. Elle a juste demandé un avis à son administration. Et c’est cette administration qui a remis - pour l’heure - un avis négatif. Le dossier n’a donc pas encore essuyé de refus définitif. Cela dit, même si l’on sait la ministre favorable au projet, elle aura probablement du mal maintenant à contredire l’avis de son administration…

Pourquoi un avis négatif ?

L’administration évoque principalement des problèmes d’embouteillages (comprenez, des problèmes environnementaux). Selon la commission, si le centre commercial voit le jour, cela va amener un trafic monstre sur le ring. Et qui dit trafic, dit pollution. Cqfd.

D’autres associations se sont par ailleurs déjà prononcées contre le projet Uplace, des associations flamandes et francophones. Elles craignent que ce gigantesque centre commercial fasse du tort aux petits commerces. "77% des commerçants de Bruxelles et du Brabant flamand sont contre Uplace, déclare Christine Mattheeuws (présidente du syndicat neutre pour indépendants). Ils sont convaincus que cela mènera à une disparition des petits commerces, ainsi qu’à une perte d’emplois. Le gouvernement flamand dit vouloir renforcer les petits commerces et, dans le même temps, il souhaite créer un shopping-center."

Notons encore que le projet Uplace est en concurrence avec deux autres projets de centres commerciaux à Bruxelles : le projet Neo au Heysel et Just Under de Sky, près du pont Van Praet.

 

Geoffroy Fabré et Jean-Claude Hennuy

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK