Avenue du Port: Emir Kir propose de laisser tomber le projet actuel

Emir Kir estime que, juridiquement, on peut recommencer le projet de zéro
Emir Kir estime que, juridiquement, on peut recommencer le projet de zéro - © Belga Picture

Le gouvernement bruxellois s'apprête-t-il à faire machine arrière? Le PS Emir Kir propose en tous cas de changer de cap dans le dossier de l'avenue du Port. La section locale du cdH de la Ville de Bruxelles a demandé au gouvernement bruxellois de réexaminer le projet.

Cette fois, le secrétaire d'Etat régional à l'Urbanisme propose simplement d'oublier le projet de rénovation qui irrite tant les comités de riverains. Emir Kir proposera lundi à ses collègues ministres bruxellois de créer un nouveau projet pour ce grand axe face à Tour et Taxis. Il introduira, en outre, un nouveau permis d'urbanisme qui gardera les platanes, censés être abattus, et les pavés.

Emir Kir admet qu’il a signé le permis d'urbanisme actuel, mais que cette signature a eu lieu en 2008 et que, depuis, les choses ont changé. En effet, au final, l'avenue n'accueillera pas de centre logistique pour les camions. Par contre, elle verra passer plus d'habitants et de piétons.

Pour le secrétaire d'Etat, il faut prendre acte de ces changements et, juridiquement, on peut recommencer de zéro. "Je suis favorable au réexamen et à une introduction de nouvelles demandes de permis. D’abord, parce que cette nouvelle demande pourra être traitée dans des délais rapprochés: je propose six mois. Deuxième élément: il faut savoir que le premier permis expire le 9 octobre 2011. Or, pour qu’un permis puisse rester en vie, il faut qu’il y ait des travaux qui aient été menés de manière significative. Ce n’est pas le cas et, fort probablement, ce ne sera pas le cas", avance Emir Kir.

Bref, les platanes et les pavés pourraient encore avoir de beaux jours devant eux. Le gouvernement bruxellois fait sa rentrée ce lundi. Les débats s'annoncent déjà tendus sur ce dossier: la CD&V Brigitte Grouwels, ministre des Travaux publics, s'est exprimée ces derniers jours contre cette marche-arrière.

Le cdH demande de réexaminer le dossier

"En tant que Démocrates Humanistes Bruxellois, nous approuvons toute action fédératrice et citoyenne surtout lorsque, comme dans ce cas, elle est raisonnée et constructive, inventive et humoristique", dit le président de la section Jean Remy dans un communiqué.

Il ajoute que "les arguments développés par le collectif nous semblent dignes d'intérêt" et demande dès lors que le gouvernement régional réexamine sérieusement le projet de réaménagement de l'avenue du Port.

Jean Remy dit aussi qu'il sera présent à la fête du "stadsboom", une manifestation pour "soutenir les arbres" de l'avenue du port organisée dimanche, à 15h00, quai Béco.

Myriam Baele – Delphine Wilputte et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK