Avenue du Port: Brigitte Grouwels et Emir Kir tirent les conclusions du jugement

Brigitte Grouwels et Emir Kir vont tenter d'éviter que le même scénario se répète dans d'autres dossiers
Brigitte Grouwels et Emir Kir vont tenter d'éviter que le même scénario se répète dans d'autres dossiers - © Belga

Pendant que les riverains fêtent leur victoire, le gouvernement bruxellois, rassemblé jeudi, a pris acte de la décision de justice qui enterre le projet de réaménagement de l'avenue du Port.

Brigitte Grouwels, ministre des Travaux publics, et Emir Kir, secrétaire d'Etat à l'Urbanisme, vont maintenant travailler ensemble. Ils vont concocter un rapport qui fera le point sur les conséquences de cette décision de justice. Le but, c'est aussi d'éviter que le même scénario se répète dans d'autres dossiers.

Brigitte Grouwels avait du mal à cacher sa déception après le Conseil des ministres bruxellois de jeudi. Le projet de la ministre des Travaux publics a été coulé par la Justice, suite aux recours d'associations et de riverains.

Pour Brigitte Grouwels, cette décision risque d'inciter d'autres habitants à vouloir faire bloquer de futurs chantiers. "Ce jugement crée un précédent énorme pour pas mal de projets de travaux publics et autres en Région de Bruxelles-Capitale et aussi en-dehors de la Région", affirme-t-elle.

Selon les premières estimations, l'échec de ce projet aura fait perdre entre trois et six millions d'euros à la Région. La ministre va donc tenter de limiter la casse en négociant avec les entrepreneurs concernés.

La saga de l'avenue du Port aura duré trois ans et provoqué de vives tensions au sein du gouvernement bruxellois. A l'avenir, il faudra donc mieux se préparer. Emir Kir, secrétaire d'Etat à l'Urbanisme, conclut: "Il y a certainement des enseignements à tirer en matière de participation citoyenne. J’y réponds déjà. Mais il faut aussi, je pense, par rapport à l’impact de cet arrêt du tribunal, tirer tous les enseignements. Il s’agit maintenant de quelque chose de nouveau."

Un nouveau projet de réaménagement de l'avenue du Port verra sans doute le jour, dans environ trois ans. Il devrait, cette fois, préserver les fameux pavés et les 300 platanes de cette artère historique de Bruxelles.

Jean-Claude Hennuy – Delphine Wilputte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK