Avenir du rail liégeois: la CGSP cheminots a donné ses priorités

Quel avenir pour le rail liégeois ? Un syndicat cheminot a donné la liste de ses priorités.
Quel avenir pour le rail liégeois ? Un syndicat cheminot a donné la liste de ses priorités. - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

La CGSP cheminots de Liège-Verviers-Welkenraedt a exprimé sa vision des choses hier, mercredi. Pour le syndicat socialiste, au sommet de la liste, il faut placer le développement du futur réseau express liégeois. Ce réseau express permettrait de redynamiser l'axe Liège-Huy, en passant par Tilleur, Flémalle et Seraing.

Le syndicat socialiste se réjouit, par ailleurs, des avancées obtenues l'année dernière. La construction d'un nouvel atelier à Kinkempois a débuté en novembre 2013 pour un montant de 40 Millions d’Euros. Les travaux de construction du centre logistique infrastructure ont eux aussi démarré à Angleur pour 1,5 Million d’Euro.

Au-delà de ce qui est acquis, la CGSP émet toute une série de propositions pour améliorer la mobilité par le rail dans la province, Citons, par exemple, l'aménagement de quais d'embarquement à Seraing, à Flémalle, à Ivoz, à Vivegnis, à Cheratte et à proximité de la Médiacité à Liège. Le syndicat socialiste demande aussi à la SNCB de moderniser la ligne entre Rivage et Aywaille pour permettre aux trains d'y rouler à 100km/h, et la création d’une gare Voyageurs à Bassenge. La CGSP estime que cette modernisation du rail participera à la sauvegarder de l'emploi ferroviaire dans la province de Liège.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK