Autoroute E19 fermée à Nimy-Maisières: le camion est redressé, et maintenant... le nettoyage

D'après Nicolas Martin, le bourgmestre de Mons, l'autoroute serait, à nouveau, accessible aux automobilistes ce jeudi matin. Par ailleurs, la N6, qui avait été fermée dans les deux sens également, vient d’être rouverte à la circulation.

Le camion accidenté sur la E19 a été redressé peu avant 18h. Une opération rendue possible grâce aux manœuvres de plusieurs grues. "Commence à présent un long travail de nettoyage du site", explique la Ville de Mons sur sa page facebook. "Il s'agit d'enlever les eaux et les boues souillées, accumulées sur l'autoroute à cet endroit. Soulignons que ce nettoyage prendra de nombreuses heures et se prolongera durant une partie de la nuit prochaine. Une fois le site dégagé, un état des lieux précis sera seulement établi afin de juger de la possibilité de rouvrir, entièrement ou partiellement, cette portion d'autoroute."

Le chauffeur et sa compagne ont été légèrement blessés. Ils seraient déjà sortis de l'hôpital.

Mercredi après-midi, les services de secours ont distribué de l'eau aux automobilistes bloqués sur l'E19 entre Saint-Ghislain et Mons. Depuis la matinée, l'autoroute est fermée dans les deux sens après l'accident d'un camion-citerne dans la nuit de mercredi à hauteur de Nimy. Il était 1h30 du matin.

De la résine inflammable et toxique

De la résine en solution "assimilable à de la colle", un produit hautement inflammable et toxique, s'est échappée du chargement des deux côtés de la berme centrale. Le véhicule est immatriculé en Italie. Les deux occupants du véhicule ont été légèrement blessés. Un périmètre de sécurité et des déviations ont été été mis en place. L'événement a occasionné une véritable pagaille sur le réseau routier montois.

Aucun risque pour les habitants

Pas de souci pour la santé des riverains: les mesures effectuées à proximité du camion-citerne ne révèlent pas de dépassement des seuils de toxicité, a indiqué le bourgmestre de Mons Nicolas Martin. Le produit qui s'est échappé peut occasionner des "odeurs incommodantes" mais la situation ne présente aucun risque pour les habitants, a-t-il ajouté.

Les pompiers sont rapidement intervenus et ont immédiatement appliqué une mousse pour stopper l'évaporation du produit, a détaillé le bourgmestre. Rejoints par la protection civile, les services de secours ont ensuite colmaté la fuite. La résine est inflammable et très corrosive: elle peut abîmer l’autoroute qui venait tout juste d’être rénovée. Le Service public de Wallonie évaluera la situation une fois la chaussée nettoyée.

Le plan communal d'urgence déclenché

La Ville de Mons et la Province de Hainaut ont déclenché dans la matinée le plan communal d'urgence. L'entreprise Solvay est chargée du pompage de la résine. La citerne en contenait vingt mille litres. Le camion accidenté doit être relevé et le produit toxique pompé et transvasé dans un autre véhicule: ces opérations prendront du temps.

Un SMS tardif ?

Un SMS a été envoyé à 4600 habitants dans le rayon de l’accident via le système BE-Alert pour leur demander de garder fenêtres et portes fermées. Il s'agissait d'une mesure de précaution.

Une communication massive utile dans ce genre de cas, mais pas suffisamment rapide, déplorent certains. Des critiques se font entendre. Pourquoi la communication n'a-t-elle pas eu lieu plus tôt - avant l'heure de pointe du matin ? -, pour diminuer au maximum l'impact de l'accident sur la circulation. L'accident a eu lieu dans la nuit, mais il a visiblement fallu du temps pour se rendre compte de l'ampleur de ses conséquences.

Retards à l'école...

Des déviations ont été mises en place. Mais ces itinéraires alternatifs ont rapidement été saturés. "Je suis en retard de quatre heures au travail", expliquait un automobiliste qui n'était pas encore sorti d'affaire.

Il n'était pas le seul. Des milliers d'usagers de la route se sont ainsi retrouvés pris au piège des bouchons sur l'autoroute et dans les déviations. Dans les écoles montoises, on a constaté de nombreuses arrivées tardives d'élèves. Et des professeurs ne sont jamais arrivés. Les garderies ont été appelées à rester disponibles plus tard que prévu vu les retards que risquaient d’avoir les parents pour récupérer leurs enfants à midi.

... et au tribunal

Autre conséquence indirecte de l'accident: la cour d'assises de Mons a dû commencer ses débats une heure et demi plus tard que prévu.

La circulation étant compliquée, les magasins situés à proximité de la sortie d'autoroute Nimy-Maisières étaient boudés mercredi après-midi. Plusieurs enseignes ont dû se résigner à fermer boutique.

Par ailleurs, plusieurs accidents ont eu lieu aux sorties de Mons, à cause du trafic. Un grave accident survenu à hauteur de Villers-Saint-Ghislain est venu compliquer la mobilité.

Par où passer?

Il est conseillé d'éviter purement et simplement les lieux.

  • Pour les automobilistes qui souhaitent emprunter la E19 pour rejoindre Bruxelles ou Tournai (et la France), il est conseillé d’emprunter A8 ou A16, et ce dans les 2 sens de circulation.
  • Pour les automobilistes qui souhaitent sortir ou accéder à la région montoise, il est conseillé d’utiliser en priorité l’axiale boraine RN550, la route de Wallonie RN552, et la traversée de Jemappes sur la RN51
  • Pour ceux qui viennent de Maubeuge en empruntant le R5, on conseille d'emprunter la sortie Jemappes-Cuesmes et de poursuivre via la RN51 vers Mons. Pour ceux se trouvent sur la RN6 route Mons-Maubeuge, il est conseillé de rester sur cette nationale et de ne pas emprunter le R5.

Pour les camions, un itinéraire L a été mis en place, ajoute la Sofico.

Suivez les conseils en direct grâce à notre service Mobilinfo

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK