Auderghem dit "non" à la construction de nouvelles tours de logements sur son territoire

A l'unanimité, le conseil communal d'Auderghem a suivi ses habitants dans l'avis transmis à la Région.
A l'unanimité, le conseil communal d'Auderghem a suivi ses habitants dans l'avis transmis à la Région. - © Google Maps

Les Auderghemois, comme d'ailleurs les habitants de toutes les communes bruxelloises, étaient en effet amenés à donner leur avis sur les projets d'avenir à Bruxelles. C'était dans le cadre de l'enquête publique sur le Plan régional de développement durable (PRDD).

Cette enquête s'est achevée hier (lundi), il est donc encore trop tôt pour connaître les chiffres de participation.

Par contre, les communes ont déjà fait part de leurs observations et remarques. Et Auderghem s'oppose fermement à la construction de hautes tours de logement et se prononce aussi pour la démolition du Viaduc Hermann Debroux.

Dans le projet de PRDD figure notamment l'intention de construire plusieurs tours à Auderghem. Des tours qualifiées d'"iconiques" et à implanter de ci de là le long du boulevard du Souverain ou de manière groupée sur le site de Delta.

95% des Auderghemois contre les tours "iconiques"

Quelque 600 personnes ont assisté aux deux séances d'information organisées par la commune. Un millier d'habitants ont rempli le formulaire de réactions mis en ligne. Et les résultats sont clairs : 95% des Auderghemois rejettent les tours "iconiques". "Les tours iconiques, on ne se les explique pas, compte tenu du bâti actuel et de la qualité de vie que l’on connaît à Auderghem et dans les communes voisines, commente Christophe Magdalijns, bourgmestre faisant fonction. On parle quand même de tours de 18 étages, ce qui extrêmement élevé. Chose que l’on ne connaît pas ou peu, en tous cas dans le sud-est de Bruxelles. Je crois qu’il faut pouvoir adapter les gabarits à la morphologie des quartiers mais aussi aux attentes des citoyens. C’est l’objectif de notre enquête et de notre rassemblement."

A l'unanimité, le conseil communal d'Auderghem a donc suivi ses habitants dans l'avis transmis à la Région.

Auderghem se prononce également en faveur de la destruction du viaduc Hermann-Debroux et de son remplacement par un boulevard urbain, accompagné d'une mise en service du RER, de parkings de transit et de pistes cyclables.

Reste à voir si le gouvernement écoutera la voix des communes au sujet du PRDD.

Par ailleurs, précisons que plusieurs associations (comme Inter-Environnement ou l'ARAU) qualifient ce PRDD de "creux, dépassé et antidémocratique".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK