Au collège d'Erpent, élèves et professeurs s'organisent pour conjuguer, chaque jeudi, école et climat

Réunion au collège d'Erpent
Réunion au collège d'Erpent - © MAXIME ASSELBERGHS - BELGA

Des délégués des 5e et 6e secondaires du collège Notre-Dame de la Paix ont tenu lundi en fin de journée une réunion avec leurs professeurs et directeur, à Erpent (Namur). Ensemble, ils ont mis en place une organisation afin que les élèves puissent soutenir les manifestations pour le climat sans mettre en péril leur réussite scolaire.

Les élèves pourront encore s'absenter moyennant une autorisation parentale. Pour qu'ils ne dépassent pas les 20 demi-jours d'absence autorisés par ce biais, une tournante est également envisagée. L'idée est que seule une partie des élèves se rendent à chaque manifestation, en se relayant.

"Nous soutenons leur démarche, mais il faut définir des balises. Notre rôle, c'est de les accompagner au mieux pour qu'ils réussissent sur tous les plans", a expliqué Stéphan de Brabant, directeur du collège. "Nous allons continuer à manifester chaque jeudi, mais nous ne voulons pas compromettre notre année scolaire", a de son coté réagi Adélaïde Charlier, porte-parole des élèves. "Se relayer en fonction des contrôles que nous avons et en partageant nos notes de cours pourrait être une bonne solution."

En parallèle à cette organisation, un courrier va être envoyé par les délégués à tous les professeurs et parents des élèves de l'établissement, afin de bien leur expliquer les raisons du mouvement.

"C'est important, notamment car certains ne comprennent pas pourquoi ils vont manifester le jeudi, plutôt que le week-end", a précisé M. de Brabant. De son coté, A. Charlier rappelle que le choix du jeudi a été fait pour avoir plus d'impact.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK