Assises du Hainaut : la perpétuité pour Alain Brondelet qui, furieux à l'annonce du verdict, insulte les juges et casse le mobilier

La Cour d'Assises du Hainaut n'a reconnu aucune circonstance atténuante ce lundi après-midi en faveur d'Alain Brondelet, coupable d'un vol avec violence et circonstance aggravante de meurtre, et port d'arme. La peine de réclusion criminelle à perpétuité a été prononcée.

Coup de sang

Le 10 avril, il avait mortellement roué de coups Patrick Candaten dans un immeuble de la rue de la Petite Boucherie dans le centre de Mons.   À l'annonce du verdict, Alain Brondelet a insulté les juges et les magistrats en s'énervant et en cassant une partie du mobilier de la Cour.

La défense d'Alain Brondelet avait demandé au collège, formé par la Cour et le jury, de retenir des circonstances atténuantes. Pour la défense, l'enfance d'Alain Brondelet est une circonstance atténuante. Ses nombreux frères et sœurs et lui ont grandi dans un milieu social défavorisé, baigné de violence, avec un père militaire et ultra-autoritaire. Elle n'a pas été suivie.

L' Avocat Général avait requis la perpétuité

Plus tôt, l'avocat général avait requis la peine de réclusion criminelle à perpétuité, ne retenant aucune circonstance atténuante. Si toutefois les juges devaient en retenir une, il a demandé de ne pas descendre sous la barre des 28 ans de réclusion criminelle.   

Alain Brondelet a déclaré qu'il ne savait pas qu'il avait tué son voisin.   Il contestait l'intention d'homicide mais, pour le jury, elle est établie par la violence des coups, les zones visées, les déclarations des témoins des faits et l'acharnement dont a fait preuve le coupable.   

 

 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK