Assises de Liège: Romain Schreul condamné à la prison à perpétuité

Assises de Liège: Romain Schreul condamné à la prison à perpétuité
Assises de Liège: Romain Schreul condamné à la prison à perpétuité - © RTBF

La cour d'assises de Liège a condamné vendredi en fin d'après-midi Romain Schreul à la peine de réclusion criminelle à perpétuité. Cet habitant de Lontzen avait été reconnu coupable de deux empoisonnements et de cinq recrutements de tueurs dans le but de faire assassiner des personnes. Sa mère, coupable de quatre recrutements de tueurs, a été condamnée à une peine de 5 ans de prison avec sursis de 5 ans pour deux cinquièmes, soit trois ans fermes.

Romain Schreul (50 ans) avait été déclaré coupable des empoisonnements de Kanchana Raemkhonburi, son épouse thaïlandaise âgée de 28 ans, et de Béatrice Malmendier, sa tante âgée de 63 ans. Ces deux empoisonnements avaient été commis le 24 mars 2006 et le 8 septembre 2007 dans la région de La Calamine.

L'empoisonnement de Kanchana Raemkhonburi découvert en 2007 avait permis de mettre en lumière le fait que Romain Schreul avait aussi empoisonné sa tante en 2006. Il a également été déclaré coupable d'avoir recruté des tueurs pour tenter de faire éliminer des témoins gênants, dont son ex-épouse et son beau-père.

Après avoir retenu sa culpabilité pour tous les faits qui lui étaient reprochés, les jurés de la cour d'assises de Liège ont décidé de le condamner à l'issue d'une ultime délibération à la peine de réclusions criminelle à perpétuité.

Les jurés ont motivé leur décision sur le taux de la peine par la détermination dont l'accusé a fait preuve lors de la perpétration des faits et de sa personnalité narcissique.

Sa mère, Marie Hélène Malmendier (75 ans), avait été déclarée coupable de faux et usage de faux et d'avoir été membre d'une association de malfaiteurs qui a recruté des tueurs dans le but de faire éliminer quatre témoins gênants en novembre 2011. Elle a été condamnée à une peine de 5 ans de prison avec sursis de 5 ans pour deux cinquièmes.

Les jurés ont motivé leur décision sur le taux de cette peine en tenant compte de la détermination dont elle a fait preuve en suivant à la lettre les instructions de son fils, de son absence de scrupule et de sa cupidité.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK