Assises de Liège: procès d'un infanticide

A Liège, une jeune Portugaise de 22 ans doit répondre de l'assassinat de son enfant de cinq mois. Elle est en aveux. L'enfant avait été enterré dans un sac de sport dans un parc de la ville.

Tout débute en 2005. Le nouveau compagnon de la jeune femme, alors âgée de 19 ans, signale à la police la disparition de l'enfant. Selon la maman, le petit Johnson aurait été enlevé par son père. L'enquête piétine, on ne trouve pas de trace de Johnson.

Quinze mois plus tard, en décembre 2006, des jardiniers de la ville de Liège qui travaillent dans le parc des Vignes, trouvent un sac de sport. En l'ouvrant pour tenter de savoir à qui il appartient, ils font la macabre découverte: des ossements humains sur lesquels les médecins légistes mettent un prénom, celui de Johnson. L'enfant a été tué.

Très vite, la mère devient la principale suspecte. Entretemps, Angela Baptista est retournée au Portugal. Elle sera extradée. Entendue par les enquêteurs, elle passe très vite aux aveux. Elle explique s'être rendue dans le parc des Vignes le 7 septembre 2005 avec son bébé qu'elle portait dans un sac ventral. Elle s'est assise sur un banc. Quelques minutes plus tard, elle serrait son bébé contre elle jusqu'à l'étouffer. C'est elle qui l'a ensuite placé dans un sac et enterré.

Son procès pour assassinat permettra peut-être de comprendre ce geste fatal qu'elle n'a pu jusqu'à présent expliquer.

(F. Dubois)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK