Arrondissement de Liège: le PS en ballotage défavorable à Seraing

Dans l'arrondissement de Liège, les regards seront rivés, le 14 octobre, sur la Cité du Fer où le PS, qui dispose de la majorité absolue depuis près de 120 ans, est en ballotage très défavorable pour maintenir celle-ci intacte (illustration).
Dans l'arrondissement de Liège, les regards seront rivés, le 14 octobre, sur la Cité du Fer où le PS, qui dispose de la majorité absolue depuis près de 120 ans, est en ballotage très défavorable pour maintenir celle-ci intacte (illustration). - © Yiannis Kourtoglou - BELGAIMAGE

Dans l'arrondissement de Liège, les regards seront rivés, le 14 octobre, sur la Cité du Fer où le PS, qui dispose de la majorité absolue depuis près de 120 ans, est en ballotage très défavorable pour maintenir celle-ci intacte. Son étoile a pâli au fil des années avec un PTB de plus en plus pressant alors que le MR et Ecolo lui font une cour assidue en vue d'une éventuelle ouverture.

La situation s'est encore compliquée début de l'été avec l'annonce choc faite par Alain Mathot, bourgmestre depuis 2006, de renoncer à la politique après avoir été égratigné dans le procès « Intradel », laissant alors apparaître des fissures béantes au sein des sections au moment de désigner son successeur, Francis Bekaert, deuxième plus important pourvoyeur de voix en 2012.

Grâce-Hollogne, autre commune rouge, est, elle, minée depuis plusieurs mois par des scissions internes, la Fédération du PS ayant choisi Manu Dony comme tête de liste au détriment du député régional Maurice Mottard qui entend bien retrouver son siège de bourgmestre, étant actuellement empêché. Les socialistes risquent de perdre des plumes.

A Ans, le PS gère la commune depuis sept ans maintenant avec le MR et le cdH. L'après Stéphane Moreau risque d'être difficile à vivre car le MR se positionne en outsider pour le maïorat, Thomas Cialone ayant d'ailleurs géré la commune durant plusieurs mois après le retrait de Stéphane Moreau début 2017 pour raisons de santé. Une coalition PS-MR se dessine mais le bourgmestre est loin d'être connu, Walther Herben, proche de Michel Daerden, étant même pressenti dans les rangs socialistes au détriment de Grégory Philippin, dauphin de Stéphane Moreau.

A Visé, c'est un séisme qui s'est abattu sur le MR durant l'été. Six des dix actuels conseillers ou échevins ont décidé de créer une liste citoyenne. L'élection sera donc très disputée avec le PS, en embuscade, qui ne verra pas Gil Simon ceindre l'écharpe mayorale, celle dont il rêvait en 2012, choisissant son poste de secrétaire général de Nethys. Toutes les hypothèses sont envisageables.

A Herstal, le député-bourgmestre socialiste Frédéric Daerden et à Chaudfontaine, le ministre fédéral des pensions, Daniel Baquelaine (MR) ont par contre déjà cadenassé le scrutin en s'associant aux Humanistes, l'objectif étant de maintenir leur majorité dans leurs communes respectives.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK