Arlon: un ressortissant français suspecté de proxénétisme

Illustration : la police fédérale
Illustration : la police fédérale - © BELGA PHOTO YORICK JANSENS

La chambre du conseil d'Arlon a confirmé ce mardi le mandat d'arrêt pour un mois à l'encontre d'un ressortissant français suspecté de proxénétisme. Ce dernier exploite un bar sur la route de Luxembourg à Arlon.

Vendredi dernier, le juge d'Instruction Philippe Nazé a décerné, à la demande du Parquet d'Arlon, un mandat d'arrêt à l'encontre de cet homme.
Il ressort des premiers éléments d'enquête que l'intéressé a engagé de très nombreuses jeunes femmes et les a amené à se prostituer dans son bar. Il en retirait des revenus très importants.  Il a été inculpé de traite des êtres humains, proxénétisme et exploitation de la débauche.
En outre, il reconnaît avoir détourné à des fins personnelles un montant de près d'un million d'euros et a été inculpé d'abus de biens sociaux.
A la demande de Serge Lipszyc, procureur du Roi d'Arlon, le président du Tribunal de commerce a désigné un administrateur provisoire des biens pour gérer la société.
Ce mardi , la Chambre du Conseil d'Arlon a confirmé le mandat d'arrêt pour un mois de l'intéressé.

A. Lemaire.
 
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK