Arlon: poursuivi pour corruption, l'ex-placier du marché a été acquitté

Le juge a estimé que les "dringuelles" reçues étaient une "pratique habituelle sur les marchés" (illustration).
Le juge a estimé que les "dringuelles" reçues étaient une "pratique habituelle sur les marchés" (illustration). - © Flickr - johnnytakespictures

Le tribunal correctionnel d'Arlon a acquitté jeudi l'ancien placier du marché d'Arlon, poursuivi pour détournement d'argent public et corruption entre octobre 2002 et octobre 2007.

L'homme de 54 ans, employé par la Ville d'Arlon du 15 juin 2002 au 22 octobre 2007 -, n'a donc pas détourné des redevances payées par les marchands ambulants pour le droit d'usage des emplacements sur le marché d'Arlon. Et il n'a pas accepté, au cours de la même période, de l'argent pour agir de la sorte.

Il bénéficie également de la suspension du prononcé pendant trois ans pour la prévention d'avoir détruit des carnets de souches avec le tampon de la Ville d'Arlon où il écrivait les sommes perçues et reçues dans le cadre de son travail.

La Ville d'Arlon, qui s'était constituée partie civile dans cette affaire, a été déboutée. Elle réclamait 140 000 euros de dommages.

Le juge a pointé la sincérité du placier et l'absence d'enrichissement personnel notamment. Il estime également que "les dringuelles" qu'il recevait par moment de certains marchands ne constituent pas "le prix de son silence" mais davantage "une pratique habituelle sur les marchés".

Anne Lemaire

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK