ArcelorMittal: les travailleurs ont bloqué des postes frontières

Les travailleurs d'Arcelor ont bloqué l'autoroute dans les deux sens
2 images
Les travailleurs d'Arcelor ont bloqué l'autoroute dans les deux sens - © RTBF

Les postes frontières avec les Pays-Bas et l'Allemagne ont connu de sérieux embarras de circulation ce vendredi matin. En cause: une nouvelle action des travailleurs d'ArcelorMittal. Ils ont bloqué pendant environ trois heures les postes frontières de Visé et d'Eynatten en ne laissant passer les véhicules qu'au compte goutte.

Ce vendredi matin, huit cars ont emmené les travailleurs sur place et les syndicats avaient invité le personnel de Caterpillar à se joindre à l'action. Leur objectif était clair: protester contre une politique de désindustrialisation au niveau européen et montrer ainsi que les problèmes qui touchent ArcelorMittal ont une dimension non pas régionale ou belge mais européenne.

Au total, ils étaient une centaine de travailleurs, tant à Visé, qu'à Eynatten. L'action s'est déroulée dans une assez bonne humeur. Les automobilistes étaient informés des raisons de l'action via des tracts. Vers 12h30, les travailleurs ont levé les blocages.

Cette action s'est déroulée au lendemain du 3e conseil d'entreprise extraordinaire, ce jeudi, dans le cadre de la procédure Renault. Un conseil qui n'a pas apaisé les tensions entre direction et syndicats. Ceux-ci avaient demandé une suspension de la procédure de licenciements collectifs, le temps d'obtenir le plan global pour l'acier en préparation au niveau européen ainsi qu'en attendant les conclusions de la task force pilotée par le gouvernement wallon. Mais la direction a refusé. Une prochaine réunion est prévue le 22 mars.
 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK