ArcelorMittal: les syndicats demandent une cellule de reconversion

Les syndicats d'ArcelorMittal veulent-ils participer à la cellule pour l'emploi que la direction envisage de mettre en place? Réponse : non. Ils veulent une cellule de reconversion. Malgré leurs noms et leurs rôles similaires, cellule pour l'emploi et cellule de reconversion, ce n'est pas la même chose.

La cellule pour l'emploi est créée à l'initiative de l'employeur. Elle est le plus souvent gérée par une société privée. La cellule de reconversion est un dispositif plus costaud. Elle dure plus longtemps. Les syndicats y sont plus impliqués. Les services proposés aux travailleurs sont plus complets. C'est cette deuxième formule que les organisations demandent à Liège et cela fait partie des discussions qui ont lieu pour l'instant par téléphone. Des acteurs proches du dossier espèrent que la situation se débloque sur ce point-là.

La menace des licenciements secs pèse toujours. La loi Renault les permet. Par contre, selon le pacte de solidarité, des licenciements sans qu'une cellule pour l'emploi ait été mise en place exposeraient l'employeur à des recours individuels de ses ex-travailleurs.

Pour l'instant, aucune rencontre entre les adversaires sociaux de la sidérurgie liégeoise n'a été programmée.

 

F. Braibant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK