ArcelorMittal: les métallos n'ont ramené aucune réponse concrète de Strasbourg

xx
xx - © RTBF

Ce mercredi, à Strasbourg, les syndicats d'ArcelorMittal ont rencontré diverses autorités européennes, dont le commissaire à l'industrie et des euros députés. Mais que ramènent-ils dans leur besace? A quoi a servi cette journée? Et quelle stratégie syndicale à présent?

Le bilan de cette journée strasbourgeoise, c'est deux blessés, quatre abri-bus éclatés et deux arrestations. Mais au-delà, qu'ont ramené politiquement les 1500 sidérurgistes de cette excursion? La réponse oscille entre pas grand chose et rien du tout. Ils ont certes été reçus par le commissaire européen à l'industrie, mais il a tenu un discours d'impuissance. Il n'a pas pu apporter de réponse à l'urgence des fermetures d'usine. Il travaille à long terme. Il rencontre Mittal dans six jours et semble résigné à ne pouvoir contraindre la multinationale à sauvegarder des outils.

Maigre consolation, le soutien désormais appuyé du groupe parlementaire des Verts. Et puis la solidarité plus forte que jamais des collègues lorrains. C'est famélique comme résultat pour une interminable manifestation.

Les syndicalistes à présent n'ont plus à hésiter. C'est sur le gouvernement wallon qu'ils s’apprêtent à mettre, à remettre la pression.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK