ArcelorMittal: la cokerie de Seraing intéresserait l'américain Oxbow Mining

Les installations d’ArcelorMittal à Seraing.
Les installations d’ArcelorMittal à Seraing. - © Belga

Le ministre wallon de l’Économie Jean-Claude Marcourt a annoncé lundi, lors d'une réunion de la Task Force sur le dossier "ArcelorMittal", l'intérêt d'un autre repreneur pour la cokerie de Seraing, qui fait partie des 7 outils du "froid" condamnés par le groupe. "Un intérêt à évaluer" a toutefois tempéré le ministre.

Il s'agit du groupe américain Oxbow Mining, qui s'associerait à un Allemand, pour un permis d'exploitation de 25 ans. Ce mardi, en réponse à une question de Veronica Cremasco (Ecolo), le ministre a précisé que cette marque d'intérêt associant un groupe américain et un allemand s'accompagnerait d'un investissement complémentaire en centrale électrique. 200 à 300 emplois pourraient être préservés. Mais le ministre a rappelé que la cokerie reste une source de nuisances environnementales et que l'investisseur devrait s'engager à respecter le permis d'environnement existant.

En ce qui concerne les négociations menées par la Région avec ArcelorMittal, le groupe ne serait pas opposé à laisser en activité une des deux lignes de galvanisation (galva 4 ou galva 5 à Flémalle), qui figurent sur la liste des outils condamnés. Il pourrait aussi accepter de mettre sous cocon certains outils. Reste à savoir à qui incombera le coût de la maintenance et pour combien de temps.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK