ArcelorMittal: l'information des travailleurs se poursuit

L'accord social arraché vendredi dernier est présenté, atelier par atelier, département par département, selon les pauses, et site par site. Des réunions d'information doivent encore se tenir ces mardi et mercredi. Comme le dit un syndicaliste, ce n'est sans doute pas une victoire, mais la détermination a payé. Les propositions ont été incontestablement améliorées.

Mais, paradoxalement, le plus dur reste à faire : il faut maintenant négocier un plan industriel. Selon les syndicats, les dernières propositions patronales sont maigres sur ce point. Et la manière dont les travailleurs ont été traités en Lorraine française ravive les inquiétudes : le groupe Mittal a réussi à esquiver une menace de nationalisation, au prix d'une promesse d'investir 180 millions dans les laminoirs à froid pour des tôles destinées à l'automobile et l'emballage. C'est-à-dire qu'il promet là-bas exactement ce qu'il promet ici.

La consommation européenne d'acier suffit-elle aujourd'hui au maintien de deux sites? La question sera sans doute abordée lors de la réunion tripartite prévue ce mardi après-midi au cabinet Marcourt à Namur entre direction, syndicat et région wallonne.

 

E. Dagonnier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK