Arcelor: des camions et un huissier pour emporter des produits finis

Ce matin, des camions, une dizaine, sont entrés dans l'usine de Kessalles à Jemeppes sur Meuse, une unité de la phase à froid d'Arcelor Mittal Liège, dans le but d'emporter des produits finis. Chose qu'empêchent actuellement les travailleurs.

L'alerte a été donnée, des piquets volants se sont rendus à Kessalles pour renforcer le blocage, une centaine d'hommes.

Les camions n'étaient pas venus seuls, un huissier avait en effet été dépêché pour constater la situation. Constater seulement car il ne disposait d'aucune ordonnance qui aurait imposé de lever les barrages.

Les camions sont entrés, le chargement de 2 ou 3 d'entre eux, a débuté, aussitôt suivi d'un déchargement, les travailleurs acceptant de ne pas bloquer les camions et leurs chauffeurs dans l'entreprise, à condition qu'ils repartent à vide.

Il n'y a pas eu d'incidents. Le huissier a constaté le tout, un constat dont les syndicats subodorent qu'ils pourraient venir en appui d'une éventuelle action en référé. Pour eux, ce qui s'est passé ce matin à Kessalles, n'est à tout le moins, pas le meilleur moyen de trouver une solution au conflit.

Martial Giot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK