Aquiris: la ministre Evelyne Huytebroeck contre-attaque

En décembre 2009, Aquiris - filiale de Veolia - arrêtait ses machines. La station nord a alors dormi dix jours, et laissé les égouts d'un 1 300 000 habitants se déverser intégralement dans la Senne. S'ensuivit une polémique entre les pouvoirs publics, la Région, et ce partenaire privé. Or le gouvernement entend bien réclamer des dommages et intérêts à Aquiris pour l’arrêt de la station, sans motif valable.

Après une expertise entièrement favorable à la Région, quel angle d'attaque le principal opposant du gouvernement allait-il choisir? Le député MR Didier Gosuin, chef de file de l'opposition, n'a pas opté pour le profil bas. Il a dénoncé l'absence de coordination technique entre l'exploitant de la station d'épuration, Aquiris, et les responsables des différents collecteurs alimentant la station. Or, dit l'expertise, l'absence de coordination technique est source de problèmes. "Oui, Aquiris a commis une faute en fermant la station, déclare Didier Gosuin. Oui, vous avez commis des fautes de gestion en n’organisant pas une bonne coordination des différents acteurs intervenant dans l’épuration."

Pour la ministre bruxelloise de l'Environnement, l'Ecolo Evelyne Huytebroeck, Didier Gosuin essaie de camoufler ses propres erreurs, à savoir le choix de départ d'une technologie expérimentale. Evelyne Huytebroeck rend coup pour coup : "Ce sont vos choix de départ, M. Gosuin, que les Bruxellois devraient payer cher aujourd’hui ? Je dis non à ça ! Et vous voulez faire croire, pour faire diversion, que la constitution d’un comité de coordination aurait empêché Aquiris de mener sa stratégie!" Sur les bancs de l'opposition, personne n'est venu au secours de Didier Gosuin. Un grand moment de solitude.

Le conflit entre le gouvernement bruxellois et l'opérateur de la station d'épuration nord - Aquiris - n'est pas terminé. Un second rapport d'expertise est attendu en avril. Et des procédures judiciaires sont encore en cours.


P. Carlot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK