Les nouvelles majorités s'installent en Région bruxelloise

Le bourgmestre d'Evere, Rudi Vervoort, prête serment devant Charles Picqué, le Ministre-Président de la Région bruxelloise
Le bourgmestre d'Evere, Rudi Vervoort, prête serment devant Charles Picqué, le Ministre-Président de la Région bruxelloise - © Belga

Ce lundi 3 décembre, il s’agit pour beaucoup de communes de l’installation des nouvelles majorités élues lors des élections communales du 14 octobre. Les conseillers communaux, bourgmestres et échevins sont dans les starting-blocks pour entamer six années de législature communale. A Bruxelles, les élections ont été mouvementées et le ressac n'a pas fini de faire sentir ses effets.

Tout a commencé par Bruxelles-Ville, dit-on, lorsque les socialistes ont préféré s'allier au MR, en excluant le cdH de Joëlle Milquet.

D'autres prétendent que c'est Schaerbeek qui a mis le feu aux poudres en écartant la vice-première PS Laurette Onkelinx de la majorité.

À Molenbeek, Philippe Moureaux, maïeur que l'on croyait indéboulonnable, est tombé de son siège devant la MR Françoise Schepmans, qui s’est alliée au cdH et à Ecolo désormais accusé de traitrise.

Il se murmure que c'est pour remercier le cdH de cet acte de bravoure qu'à Uccle, le MR Armand de Decker lui a ouvert sa majorité, et y a adjoint, tant qu'à faire, son ex-partenaire FDF.

Le FDF a été particulièrement meurtri à Watermael-Boitsfort, où Martine Payfa a dû céder la place à Olivier Deleuze, qui poussait la liste Ecolo. Ce premier maïorat vert dans la capitale est associé au GMH (Gestion Municipale + cdH) et au MR, désormais détaché du FDF.

De petits rebondissements locaux ont également eu lieu à Ganshoren, où la bourgmestre sortante Michèle Carthé a accepté de céder le maïorat au MR Hervé Gillard, au grand dam des socialistes dissidents de Pierre Kompany.

À Saint-Josse, c'est le secrétaire d'État Emir Kir qui débarque en fanfare, refusant de partager la mandature avec le bourgmestre sortant Jean Demannez.

Le ministre de l'Économie et de l'Emploi Benoît Cerexhe, devrait lui aussi quitter la région, pour ceindre l'écharpe à Woluwe-Saint-Pierre, mais rien n'est fait car le bourgmestre sortant, Willem Draps, a introduit un recours pour irrégularités dans le nouveau système de vote électronique.

Une seule femme bourgmestre à Bruxelles

Les premiers conseils communaux se déroulent pour la plupart cette semaine. Pour cette rentrée des classes politique, le nombre de femmes augmente, mais ce n'est pas encore la parité.

À Bruxelles, 41% de femmes sont présentes dans les collèges et les conseils communaux. Et parmi les 19 bourgmestres de la Région bruxelloise, une seule écharpe maïorale est décernée à une femme. Il s’agit de Françoise Schepmans à Molenbeek. Dans trois ans, après le départ de Willy Decourty, Dominique Dufourny viendra la soutenir comme bourgmestre à Ixelles.

7 nouveaux visages dans le paysage politique communal bruxellois

Dans douze communes, le bourgmestre ne change pas. Et parfois, il occupe son siège depuis bien longtemps. C’est notamment le cas de Didier Gosuin à Auderghem, Philippe Pivin à Koekelberg, et Charles Picqué à Saint-Gilles.

Mais il y a quand même de nouveaux visages. Sept communes ont un nouveau maïeur et dans cinq de ces communes, à savoir à Anderlecht, Ganshoren, Molenbeek, Watermael-Boitsfort et Woluwe-Saint-Pierre, l'écharpe a changé de parti. Ce qui promet des changements de politiques, et de nouvelles priorités.

Notez qu'à Ganshoren et Woluwe-Saint-Pierre, un litige empêche encore le nouveau bourgmestre de prendre fonction.

Des conseils communaux déjà installés dans certaines communes

Berchem-Sainte-Agathe, Evere et Jette ont déjà fait l'exercice samedi de façon à permettre aux familles et amis des élus de participer à cette cérémonie. Rudi Vervoort, bourgmestre réélu d'Evere, déclare :

"C’est toujours un moment un peu particulier qui a un petit côté rentrée scolaire. Il y a ceux qui ont l’habitude et puis il y a ceux qui découvrent pour la première fois l’exercice d’un mandat local."

Rudy Vervoort risque d’être bourgmestre empêché au cours de la législature, puisqu’il se dit qu’il devrait remplacer le Ministre-président Charles Piqué quand il quittera la région, sans doute au printemps.

La commune de Saint-Gilles installera son conseil communal ce lundi, tout comme Bruxelles-Ville et Woluwe-Saint-Lambert. Les élus forestois feront également leur rentrée ce lundi sauf Magda de Galan, la bourgmestre sortante, qui s’est désistée au profit d’une échevine sp.a. À Etterbeek, Vincent De Wolf se succèdera à lui-même. Et enfin, le socialiste Eric Tomas s’installera à la tête d’Anderlecht, avec l'ex-bourgmestre MR Gaëtan Van Goidsenhoven en premier échevin. Sans oublier l'arrivée d'un des deux seuls élus sur la liste Islam.

RTBF

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK