Apprendre à courir dans les bois : "dans la nature on se sent bien, c’est la liberté"

Escalader des talus, traverser des rivières, courir en pleine nature, c’est ce qu’on appelle le trail. La discipline est en vogue, mais elle demande un peu de technique pour ne pas se blesser. En région liégeoise, un couple de profs de sport propose d’initier les enfants à cette pratique.

"Dans la nature on se sent bien, c’est la liberté"

Ne vous fiez surtout pas à leurs petites gambettes : ils dévalent les côtes à une allure folle et enjambent les ruisseaux sans l’ombre d’une hésitation. Ça se voit, ces enfants de 6 à 12 ans sont dans leur élément. " Depuis tout petit, j’aime la nature et j’aime aussi courir. Dans la nature on se sent bien, c’est la liberté", témoigne Bastien. " En ville, il y a beaucoup de gens, alors qu’en forêt on est tranquilles ", renchérit Thomas, " et puis en forêt il y a de l’ombre, c’est bien quand il fait chaud ", ajoute Lou, bientôt 6 ans, pragmatique.

3 images
Des exercices spécifiques permettent d’éviter les blessures. © RTBF

Ce cours de trail pour petits, c’est au départ une histoire de famille, l’idée de Céline Sohet et Thomas Douven, deux profs de sport, partenaires dans la vie. " On pratique le trail depuis une dizaine d’années. Nos enfants avaient envie de venir courir avec nous et on s’est dit, pourquoi pas. " Le résultat : l’école " Tom to Trail ", un cours tous les week-ends de l’année et ce stage pendant l’été.

"Ce ne sont pas des traileurs adultes en miniature"

Plus qu’un simple défoulement, les deux profs ont voulu offrir un cours structuré aux enfants avec conseils et exercices. " Ce ne sont pas des traileurs adultes en miniature ", s’amuse Thomas Douven. " On s’axe plus sur des efforts courts et ludiques, on se concentre sur leur développement moteur ". Autre valeur, chère aux deux formateurs : la protection de la nature. " C’est vraiment quelque chose qu’on essaie de leur inculquer ", confirme Céline Sohet.

3 images
Chez les jeunes traileurs, comme chez les plus âgés, il est essentiel de renforcer ses chevilles. © RTBF

Après l’échauffement, vient le moment des petits ateliers, des exercices avec échelle de corde ou sangle d’équilibre. " Quand on fait du trail, qu’on court dans les bois, il y a beaucoup de pierres, de racines. La cheville a tendance à partir, à se tordre. La renforcer permet d’éviter les entorses. Il faut renforcer tout le corps ", expliquent les professeurs.

Mais la pratique du trail n’est évidemment pas réservée aux enfants. Il n’y a évidemment pas d’âge limite pour se lancer. D’ailleurs, depuis peu, le couple propose aussi des initiations pour adultes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK