ApiFlora, une pépinière spécialisée dans les plantes vivaces indigènes

Séverine d'Ans dans la serre de sa pépinière
Séverine d'Ans dans la serre de sa pépinière - © RTBF

Une pépinière spécialisée dans la production de plantes vivaces indigènes a ouvert ses portes au public depuis le 1er avril dernier à Strée, sur la commune de Modave. Baptisée ApiFlora, elle est située sur les terrains de l'espace test "Point Vert", des parcelles que le Groupe d'Action Local Pays des Condruses met temporairement à disposition de jeunes porteurs de projets de maraîchage ou d'autres types de cultures.

Le projet de Séverine d'Ans, une agronome de formation, c'était donc de proposer au public des plantes, principalement vivaces, issues de semis ou de souches prélevées localement. Elle a lancé la production l'an dernier et vient de débuter la vente. Opter pour des plantes vivaces indigènes, c'est s'inscrire dans une démarche de jardinage durable. Séverine d'Ans: "Je pense que c'est une réponse à différentes demandes, autant au niveau des particuliers que des collectivités. L'avantage des vivaces c'est que ce sont des plantes qui restent en place d'une année à l'autre, donc qui minimisent l'entretien, un entretien qui se fait dans une autre période que les tontes et autres et que l'entretien printanier, ça permet d'étaler ses efforts de jardinage tout au long de l'année. Et en plus, les indigènes présentent leur particularité d'être rustiques, puisqu'elles sont présentes naturellement chez nous, donc ça limite aussi les pertes d'une année à l'autre. Il y a aussi un rôle de biodiversité puisque pour certaines plantes, pour certains insectes, il y a vraiment un phénomène de coévolution, une évolution commune entre ces différents organismes." 

Pour sa sélection, Séverine d'Ans s'est notamment préoccupée du caractère mellifère des plantes. "Je suis aussi apicultrice donc fleurir ses espaces verts pour attirer les pollinisateurs, ça fait partie déjà de ma démarche générale. Les plantes sont un réceptacle pour accueillir d'autres organismes comme des animaux, des insectes, ..."

"Ce que j'aimerais aussi développer", ajoute Séverine d'Ans, "c'est une sensibilisation aux alternatives qu'on peut développer au niveau du jardinage quand on n'a pas le temps ou peut-être pas forcément les moyens d'entretenir son jardin, il existe par exemple des couvre-sols qui peuvent réduire la surface de tonte, qui sont tout aussi intéressants et en plus qui fleurissent durant l'année."

ApiFlora propose actuellement une quarantaine de variétés. "Certaines sont encore en production.", explique Séverine d'Ans, "J'essaye vraiment d'étoffer le catalogue mais je suis quand même toute seule pour réaliser et la récolte de semences et la multiplication et les rempotages et les formations, donc c'est pas mal de boulot. Il y aussi tout l'aspect communication qu'il faut développer, donc c'est quelque chose qui demande beaucoup d'énergie."                

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK