Anthony Dufrane : premier mandat de député

RTBF
RTBF - © RTBF

Le PS a obtenu en Hainaut 48% des voix. Sur les 19 sièges hennuyers à partager, le PS en avait 7, il en aura désormais 11. Quatre nouveaux élus, donc, parmi lesquels Anthony Dufrane, de Montigny-le-Tilleul. Il sera l'un des quatre représentants issus de la fédération carolo du PS.

Parmi les nouveaux venus au parlement originaires de la région de Charleroi, il y a également l'aiselienne Ozlem Ozen. Elle était 7ème effective sur la liste PS à la Chambre. Le fleurusien Olivier Henry, 1er suppléant, pourrait aussi vraisemblablement faire son entrée comme député fédéral.

Côté Sénat, la socialiste Fabienne Winckel, de Soignies, chef de cabinet du bourgmestre de Binche Laurent Devin. Pour la petite histoire, elle est élue directement avec 28 000 voix de préférence. Nous reparlerons de ces nouvelles têtes dans les jours qui viennent.

Attardons-nous donc pour le moment sur le nouveau venu de Montigny-le-Tilleul. Né à Charleroi il y a 33 ans, Anthony Dufrane tombe dans la politique quand il est tout petit. Son père est un temps échevin de Montigny-le-Tilleul. "Des souvenirs, j'en ai des centaines. A six ans, j'étais déjà avec mon seau de colle et mes pinceaux pour aller placer les affiches de mon papa. Egalement, à l'époque - c'était encore autorisé -, je me souviens des caravanes publicitaires. On distribuait des ballons, des bics et des lattes."

Dès 2000, il a 23 ans et entre en lice pour les communales de Montigny. "Je me suis retrouvé à la dernière place de la liste. J'ai eu la chance de faire un score plus qu'honorable."

Et le voilà échevin, du troisième âge et de la culture. Il le restera six ans. Mais en même temps... "J'ai eu la chance de rejoindre la présidence du gouvernement wallon et de travailler avec trois ministres-présidents successifs : Jean-Claude Van Cauwenberghe, Elio Di Rupo et Rudy Demotte. Et là, c'est vrai que c'est un travail de l'ombre mais un travail avec lequel j'ai acquis énormément d'expérience." Huit ans à confectionner des dossiers, à compiler des notes. Aujourd'hui dans l'opposition dans sa commune, Anthony Dufrane y est chef de groupe socialiste.

Poussé par le duo Di Rupo/Magnette, il fait cette campagne pour les législatives à la 9ème place sur la liste. 9ème place, 11 élus. Le voilà donc élu et... "heureux ! Je ne m'en rends pas encore bien compte (...) On n'a encore reçu aucune information sur quoi que ce soit : les dates de prestation, etc."

Anthony Dufrane restera conseiller communal à Montigny. Il sera juste un peu moins souvent là.

 

Alain Vaessen

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK