Anlier: un four banal pour redynamiser un lien social écologique

Au Moyen Age, le Seigneur devait mettre à la disposition des habitants, un certain nombre de services. Et notamment un four, qui permettait aux villageois d'y cuire leur pain.

De plus en plus de fours banals refont leur apparition dans les villages. Ils permettent à ceux qui le souhaitent, de se réunir autour du four pour y cuire pains, tartes et pizzas. Une manière de recréer du lien social, dans une vision écologique. A Anlier, le Centre d'Initiation à l'Environnement et les villageois ont entrepris de construire dans le jardin écologique du CRIE, un four banal. Nathalie Lassé est une villageoise particulièrement dynamique dans le projet :

"Les villageois se sont rassemblés pour essayer de faire vivre le village, surtout du point de vue du respect de l'environnement, et l'idée du four banal est arrivée. On a fait les plans, on a rassemblé le matériel et voilà c'est fait. Les coups de pioches sont partis, pour inaugurer le four le deuxième week-end de septembre, et rassembler les gens autour d'une pizza, au cours d'une bonne soirée."

Pour Jacques Fasbedère, autre villageois actif, c'est une manière de recréer un lien social :

"Au moyen âge, tout le monde se retrouvait devant le four banal puisque c'était obligatoire d'aller cuire son pain. C'est une manière de retrouver une vie sociale, de retrouver des gestes simples, et une vie simple, en accord avec la nature et l'environnement.

Vincent a trouvé des briques presque pour rien, certains ont fourni la ferraille, d'autres les blocs, bref tout le monde s'y met."

Anaïs Stas, Christine Pinchart

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK