Mgr Léonard entarté lors d'un colloque à Bruxelles, un acte "inacceptable"

André-Joseph Léonard entarté lors d'un colloque à Bruxelles
André-Joseph Léonard entarté lors d'un colloque à Bruxelles - © Tous droits réservés

L'archevêque de Malines-Bruxelles André-Joseph Léonard a été la cible vendredi soir d'un entarteur lors d'une rencontre européenne des jeunes actifs catholiques au collège Saint-Michel, à Bruxelles, a indiqué l'entarteur Noël Godin à l'agence Belga. L'action a également visé la Française Christine Boutin qui a été "enlacée" par quatre ex-Femen belges.

Lors de sa prise de parole, la présidente du Parti chrétien-démocrate français a été interrompue par un chant féministe puis a été "enlacée" par quatre ex-Femen belges, désormais appelées "Liliths". Ces dernières sont montées sur scène seins nus, sur lesquels étaient écrits des slogans comme "Caca Boutin ! ", "Vive les pédés ! ". Elles ont enlacé l'opposante au mariage homosexuel avec le drapeau des LGBT et l'ont "couverte" de bisous.

Les entarteurs ont ensuite fait leur apparition et s'en sont pris à Mgr Léonard. "Des membres de la sécurité se sont montrés particulièrement violents", a précisé Noël Godin.

"Cette action, qui a été un succès, visait les anti-homosexuels, avortements et contre l'intégrisme catholique", a souligné l'entarteur.

Le porte-parole des évêques dénonce l'acte

"Qu'elles que soient les idées qui se respectent, on ne porte pas atteinte à l'intégrité d'une personne", a réagi vendredi soir Tommy Scholtes, porte-parole des évêques de Belgique.

"Cet acte est inacceptable", a commenté Tommy Scholtes. "Les débats se règlent en dialoguant et pas en portant atteinte à l'intégrité des personnes", a conclu le porte-parole.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK