Anderlues: le projet d'extraction de gaz de mines se concrétise enfin

si les tests sont concluants, l'extraction de gaz sur le site  charbonnage d'Anderlues devrait débuter durant l'été 2019
2 images
si les tests sont concluants, l'extraction de gaz sur le site charbonnage d'Anderlues devrait débuter durant l'été 2019 - © rtbf-Grégory Fobe

Dès ce lundi 15 octobre, La Française de l’Energie via sa filiale Gazonor Benelux va démarrer une série de tests sur le site du charbonnage d’Anderlues. L’opération consistera à ouvrir les vannes qui retiennent le gaz pour en analyser les propriétés et la qualité.  En fonction des résultats, il sera décidé d’en faire de l’électricité, du gaz liquéfié ou de l’injecter dans une canalisation existante.

Il s’agit d’une première en Belgique mais ce type de procédé est déjà largement utilisé en France depuis les années 90 sur des sites appartenant au même bassin minier. 

 

"Au moment de l’arrêt de l’exploitation des charbonnages, il y a eu une volonté en France de capter le gaz pour éviter les émanations explique Yann Fouant, le responsable du projet . En Belgique, par contre, le choix a été fait de reboucher tout simplement les puits et laisser le sous-sol se gonfler. Du même coup, on va dépressuriser les galeries, éviter l’effet cocotte-minute et le dégagement du méthane qui est très polluant."

L’exploitation sur le site d’Anderlues devrait débuter dans le courant de l’été prochain.

D'autres projets dans le Hainaut sont à l’étude mais tous les anciens charbonnages ne peuvent pas être exploités de la sorte ; il est par exemple impossible d’extraire du gaz d’un sous-sol minier inondé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK