Anderlecht: une patrouille de police a-t-elle été victime d'un guet-apens?

Anderlecht : une patrouille de police a-t-elle été victime d’un guet-apens ?
Anderlecht : une patrouille de police a-t-elle été victime d’un guet-apens ? - © Google Street View

Une patrouille de police de la zone midi a-t-elle été victime d’un guet-apens lundi en fin de journée ? Plusieurs éléments le laissent à penser. Après avoir reçu un appel au dispatching pour un différend entre deux personnes, une patrouille se met en route vers le square Albert 1er à Anderlecht pour intervenir. "A l’arrivée des agents sur les lieux, rien en vue. En tout cas pas de différend. Et la personne qui a passé l’appel reste introuvable" explique Laziza Sadik, cheffe de cabinet du chef de corps de la zone de police Midi. En revanche, un groupe d’une cinquantaine de jeunes se trouve sur place.

La patrouille prévient donc le dispatching qu’elle va rentrer faute d’avoir pu trouver les personnes impliquées dans ce "soi-disant" différend. C’est à ce moment qu’un véhicule bloque le passage à la voiture de police. "En manœuvrant, la patrouille parvient tout de même à quitter les lieux. Mais un projectile, une pierre de taille moyenne, atterrit sur la vitre arrière et la brise sans faire de blessés". À la suite de cela, le renfort de l’hélicoptère est demandé. Les jeunes présents, eux, se dispersent rapidement.

Une enquête a été ouverte. Les analyses des premières images de vidéosurveillance ont débuté mais aucun suspect n’a pour l’heure été identifié. "Le fait que la personne qui a appelé le dispatching était introuvable couplé à la présence de ce groupe d’une cinquantaine de personnes peut faire penser à un guet-apens. Ça nous rappelle qu’il faut rester vigilant. La crise sanitaire pourrait faire que les préoccupations se trouvent ailleurs ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK