Anderlecht: une enquête est en cours après le cambriolage d'une école et l'agression d'un professeur la nuit dernière

Une école maternelle et primaire a été saccagée cette nuit à Anderlecht par cinq individus. Le parquet de Bruxelles confirme une information de nos confrères d'RTL-Tvi. 

La directrice de l'école Nathalie Dhaeyer raconte: "Ils sont rentrés, ils ont fractionnés la porte d'entrée, ils sont rentrés par la fenêtre de la classe ici derrière. Ils ont vidé les extincteurs, ils ont cassé des portes, ils ont fouillé les bureaux pour trouver des sous, ils cherchaient un coffre mais il n'y en a pas dans l'école". 

Ces jeunes sont tombés sur un professeur qui se trouvait sur place, il s'est fait molester par le groupe. L'enseignant a l'habitude de travailler tard le soir dans l'école. "Ils sont tous arrivés sur lui, il a juste eu le temps de se protéger le visage mais il a reçu des coups, des gifles, ils l'ont ligoté avec des câbles électriques", raconte encore la directrice. "Il est choqué et traumatisé". L'enseignant est en arrêt de travail pour 10 jours. 

Sa voiture a été volée et retrouvée un peu plus tard dans la nuit, apparemment accidentée.

"Une enquête a été ouverte pour des faits que l'on a qualifié pour le moment de vol avec violence et menace et dégradation de bien mobilier avec violence ou menace", explique Stéphanie Lagasse, la porte-parole du parquet de Bruxelles. "Le parquet a requis la descente du laboratoire de la police fédérale qui est descendu sur l’école et sur le véhicule pour identifier les auteurs". 

L'institut Saint-Vincent rouvrira normalement demain matin. Il est fréquenté par plus de 400 élèves. 

Les professeurs ont tout remis en ordre ce mardi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK