Le nouvel Institut Jules Bordet sur le campus Érasme en 2018

Anderlecht: le nouvel Institut Jules Bordet sur le campus de Érasme en 2018
Anderlecht: le nouvel Institut Jules Bordet sur le campus de Érasme en 2018 - © RTBF

La première pierre de cet Institut qui abritera un centre intégré de lutte contre le cancer a été posée, hier, en présence de tout le gratin politique bruxellois. Le nouvel Institut Jules Bordet ouvrira ses portes sur le campus Érasme à Anderlecht en 2018. Et avec cette nouvelle structure, développée en partenariat avec la Ville de Bruxelles et l'ULB, l'ambition est de créer un vaste centre de référence en cancérologie à la fois au niveau curatif mais aussi de la recherche.

Cela fait 75 ans que l'Institut Jules Bordet occupe le bâtiment de la porte de Halle. Un peu à l'étroit et dans des locaux plus vraiment adaptés voire carrément vétustes, il bénéficiera dans quatre ans d'une structure flambant neuve. Dominique Devaleriola, directrice générale médicale de l'Institut explique les moyens mis en place: "Ce sera un énorme bâtiment de 40 000 mètres carré, entièrement dédié au cancer et donc d'une part, aux patients cancéreux et aux soins qu'on doit leur apporter, mais également à la recherche et à la lutte contre le cancer. C'est donc un bâtiment qui va comprendre toutes les nouvelles technologies possibles en matière de cancérologie. Par ailleurs, on va grandir puisque notre capacité actuelle ne fait que 160 lits d'hospitalisation. Nous allons avoir 250 lits ce qui va aussi améliorer tout ce que nous allons pouvoir offrir aux patients."

Et ce n'est pas par hasard si l'Institut va s'installer sur le campus Érasme de l'ULB. Alain Delchambre, président du conseil d'administration explique cette démarche: "D'une part, c'est rapprocher l'Institut Jules Bordet d'un hôpital académique général pour la qualité et l'intégration des soins, c'est un plus. Et d'autre part, c'est rapprocher l'Institut Jules Bordet de la recherche d'un pôle académique qui est constitué de la Faculté de Médecine, de la Faculté des Sciences de la Motricité, et de l’École de Santé Publique."

Le bâtiment qui accueille aujourd'hui l'Institut à la porte de Halle et qui appartient au CPAS de la Ville de Bruxelles deviendra un centre de dépistage global. On y dépistera aussi bien les cancers que les pathologies cardiaques.

Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK