Anderlecht : des anciens moulins reconvertis en musée interactif

Le site de 3 000 mètres carré sera rénové pour accueillir un musée interactif sur l'histoire et l'évolution du bâtiment et de ses environs
3 images
Le site de 3 000 mètres carré sera rénové pour accueillir un musée interactif sur l'histoire et l'évolution du bâtiment et de ses environs - © Bogdan & Van Broeck Architects

"PORT SUD", c'est le nom d'un projet de reconversion d'un ancien site industriel le long du canal, dans le quartier Cureghem à Anderlecht. Porté par un partenariat public-privé, il vise à faire des anciens Moulins "Moulart" un espace d'accueil des jeunes entreprises, un chantier d'innovation fluviale et un musée interactif sur l'histoire et l'évolution de la zone du canal, une zone en pleine mutation où l'Europe cofinance pas moins de 33 projets.

Le projet Port-Sud illustre bien l'utilité des fonds européens consacrés au redéveloppement de la zone du canal. Créées en 1904, les meuneries d'Anderlecht ont cessé de transformer le grain en farine depuis longtemps. D'autres activités économiques se sont succédé. Mais en 2014, le site de 3 000 mètres carré sera rénové pour accueillir deux activités principales, dont un centre d'interprétation, à savoir une sorte de musée interactif sur l'histoire et l'évolution du bâtiment et de ses environs.

Fabrice Kumps, président de la société porteuse du projet, explique ce qui est prévu : ''L’idée est qu’on réserve un terrain et qu’on y refasse des embarcations typiques à l’ancienne, c’est-à-dire avec une forte proportion de mains d’œuvre. Les habitants des quartiers environnants devraient alors avoir une formation de charpentier. On a vu des exemples à Bordeaux et c’est quelque chose qui marche très bien. Ça permet à la fois de faire le lien entre la mise à l’emploi ainsi que la formation et l’histoire du quartier. Ce ne sera pas forcément du tourisme fluvial parce que les bateaux n’ont pas la vocation de rester autour du bâtiment, mais cela favorisera le développement de l’activité économique qui centrée sur le respect de certains systèmes et mécanismes existant déjà auparavant.''

Plus qu'un musée, ce bâtiment durable tentera aussi de retisser du lien social, comme le souligne Evelyne Huytebroeck, ministre de la Rénovation Urbaine : ''Il y a aura aussi un lien convivial puisqu'avec ce centre d’interprétation va naitre un restaurant-brasserie.''

Témoin du patrimoine industriel, le site sera décoré avec de nombreux éléments de meunerie. Léo Van Broeck, architecte, le confirme : ''On a trouvé pas mal d’anciennes machines de transport de farine, des entonnoirs, des silos, et on est en train de regarder comment on pourrait le transformer en salle de projection.''

Avec l'espace d'accueil pour jeunes PME, le site devrait employer quelque 140 emplois directs et indirects.

Enfin, le projet prévoit aussi la création d'un chantier d'innovation fluviale axé sur la construction d'embarcations en bois et d'une péniche. Un projet qui permettra surtout de former et d'engager des jeunes du quartier.

Jean-Claude Hennuy - Delphine Hotua
   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK