Andenne: la police pourra confisquer l'argent des mendiants

Andenne: la police pourra confisquer l'argent des mendiants
Andenne: la police pourra confisquer l'argent des mendiants - © Tous droits réservés

Une mesure étonnante à Andenne : plusieurs personnes se sont plaintes du comportement trop insistant de certains mendiants, ces personnes se sont même parfois senties obligées de donner de l’argent. La commune pense avoir trouvé la parade : les policiers peuvent désormais confisquer l’argent des mendiants en cas de problème.

Interdire la mendicité purement et simplement sur l’ensemble du territoire d’une commune n’est pas autorisé.

Les communes peuvent agir lorsqu’il y a des troubles à l’ordre public. A Andenne, il était déjà interdit de faire la manche à certains moments de la journée dans le centre-ville. Mais la majorité vient de compléter son dispositif, à la suite de plusieurs plaintes : l’argent récolté pourra être confisqué temporairement par la police si les mendiants se sont montrés agressifs ou intimidants. Le bourgmestre Claude Eerdekens (PS) explique que cette mesure contre la "mendicité agressive", "en bande" a été suggérée par la police pour qu'elle puisse réagir.

Cette mesure est critiquée par l’opposition qui dénonce un règlement contre les pauvres et craint notamment la part de subjectivité dans le constat d’un comportement inadapté. Qui plus est, il existe déjà des mesures, comme l’arrestation administrative, en cas de trouble à l’ordre public.

La peur du gendarme

Le bourgmestre reconnaît que la mesure sera difficilement praticable. Mais il espère qu’elle sera assez dissuasive pour ne pas devoir être appliquée. Et il prévient déjà que la mesure sera levée si plus aucune plainte n’est enregistrée.

Hugues Van Peel

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir