Andenne: des enfants voyagent debout dans un bus scolaire, les parents inquiets

Tout d’abord, qu’il est permis de faire voyager des enfants debout dans un bus. Tout dépend en fait de la nature du véhicule.

"Il faut savoir si on a affaire à un véhicule de type autobus ou de type autocar, déclare Patrick Imbreckx (responsable de la direction du transport de personnes au service public de Wallonie). Car il existe une différence. L’autocar, c’est un véhicule normalisé qui comporte des places assises uniquement." En revanche, un autobus, lui, est un véhicule de plus de neuf places (en plus du chauffeur) et qui comprend des places debout. Il n'y a donc pas d'obligation d'asseoir les passagers, même si ce sont des enfants.

Et puis, il faut aussi savoir de quel usage on parle. Il y a le ramassage scolaire, de la maison vers l'école. "A ce moment-là, il y a un cahier des charges qui fixe les obligations du transporteur et la capacité est calculée en fonction des places assises adultes. Ce qui signifie qu’un enfant occupe une place assise adulte."

A ne pas confondre donc avec les transports internes. Pour se rendre à la piscine, au centre PMS ou pour une excursion locale par exemple. "Là, il n’y a pas ce cahier des charges. Il faut donc se référer à la nature du véhicule utilisé : soit un autobus (les enfants peuvent y être transportés debout), soit un autocar (où forcément les enfants seront assis)." A noter encore que tous les autocars mis en circulation après 2003 disposent d’une ceinture de sécurité.

Serge Otthiers

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK