Anciens magasins Vanderborght: lancement d'une étude de projet de partenariat public-privé

Le Musée des Beaux Arts à Bruxelles
Le Musée des Beaux Arts à Bruxelles - © Google

Une étude de projet de partenariat public-privé a été lancée mardi en vue de la rénovation des anciens magasins Vanderborght, situés au bout des galeries du Roi et de la Reine. L'inspection des Finances a donné son feu vert, à condition qu'un sponsoring privé soit organisé pour le financement des travaux.

Le secrétaire d'Etat à la Politique scientifique, Philippe Courard, a dès lors décidé mardi de lancer une étude associant les Musées Royaux, la Ville de Bruxelles et des partenaires privés, afin de monter un projet de rénovation du bâtiment qui permette d'arriver à l'équilibre financier.

Propriétaire des anciens magasins, la Ville de Bruxelles a marqué un accord de principe - accord qu'il conviendra de confirmer sous cette nouvelle législature communale - sur le fait de prêter le bâtiment (bail emphytéotique à titre gratuit), à charge pour le fédéral de le rénover, a rappelé M Courard.

La surface, répartie sur 5 niveaux, atteint 6.685,5 m2, auxquels il faut rajouter 1.554,5 m2 de réserves. "Cela permettra d'exposer les collections XXème et XXIème siècles, d'organiser des expositions temporaires et des activités pédagogiques et éducatives, d'installer un art/bookshop, ainsi qu'un espace événementiel et des bureaux", a précisé le secrétaire d’État. La rénovation coûterait quelque 10 millions d'euros.

Actuellement, les collections "art moderne" et "art contemporain" des Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique ne sont plus que partiellement visibles. Une rénovation des salles qui les accueillaient est en effet en cours afin d'y installer le Musée "Fin de siècle", qui  présentera - entre autres pièces de qualité - la collection d'objets "art nouveau" offerte en dation à la Région de Bruxelles-Capitale par les époux Gillon & Crowet et cédée ensuite par la Région aux Musées Royaux des Beaux-Arts.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK