Alleur : une quinzaine de personnes d'origine roumaine interpellées

Il pourrait s'agir de Roumains expulsés il y a à peine quelques jours des maisons insalubres de la Cour des Miracles à Seraing.
Il pourrait s'agir de Roumains expulsés il y a à peine quelques jours des maisons insalubres de la Cour des Miracles à Seraing. - © RTBF

La police d'Ans est intervenue suite à plusieurs plaintes concernant la présence de mendiants dans les alentours du magasin Makro. Les policiers ont investi une maison située en face de la grande surface et y ont découvert des bijoux qu'ils soupçonnent volés. Les personnes occupaient l'endroit depuis deux jours dans des conditions déplorables. D'après l'enquête, il pourrait s'agir de Roumains expulsés il y a à peine quelques jours des maisons insalubres de la Cour des Miracles à Seraing.

D'après la police d'Ans, les occupants roumains avaient l'autorisation du locataire pour occuper l'immeuble quelques jours. Ils devaient ensuite se rendre à Verviers. Que va-t-il maintenant leur arriver suite aux interpellations? Jean-François Hertay, inspecteur principal à la police d'Ans, estime que ''tout au plus, des ordres de quitter le territoire seront délivrés pour certains. Pour les autres, ce sera une simple relaxe. On va voir avec les autorités communales pour ne pas remettre ces personnes à la rue.''

Solution envisagée : voir avec le CPAS s’il dispose de logements d’urgence dans lesquels on pourrait héberger ces personnes ou, à défaut, demander de l’aide à un centre d’accueil d’une autre commune. Dans leur itinérance, les Roumains s'étaient d'abord rendus en Espagne pour trouver du travail saisonnier. Mais à cause de la crise là-bas, ils ont rejoint notre pays. Avec un statut d’illégal ? ''Apparemment non, commente Jean-François Hertay, puisque l’Office des étrangers ne semble pas vouloir prendre des mesures à leur encontre. Pour moi, si l’Office des étrangers ne prend pas des mesures d’éloignement du pays, ils sont à considérer en séjour régulier ou semi-régulier du moins, de par les nouveaux pays intégrant l’Europe.''

 

 

Erik Dagonnier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK