Alleur: le personnel de Makro inquiet pour son avenir, "les clients ne reviennent pas"

L'enseigne Makro peine à retrouver sa clientèle. Un conseil d'entreprise crucial aura lieu le 12 mars.
L'enseigne Makro peine à retrouver sa clientèle. Un conseil d'entreprise crucial aura lieu le 12 mars. - © DR

Malgré une nouvelle stratégie commerciale et, comme le souligne la Dernière Heure, plus de 60 millions d'euros investis ces deux dernières années dans les différents magasins du groupe, les chiffres ne sont toujours pas bons.

Makro a voulu pourtant dépoussiérer son image en se focalisant sur la construction/rénovation ou encore l’aménagement du jardin et l’Horeca… Mais l’enseigne n’a visiblement pas réussi à inverser la tendance.

"Les chiffres de l'année dernière ne sont pas catastrophiques mais on voit que la situation ne s'améliore pas, nous a répondu Raymond Vrijdag, permanent principal CNE. Après deux restructurations, les chiffres auraient dû remonter. Le nouveau plan commercial aurait dû permettre de revenir à ce qui fait l'ADN de Makro. Il fallait aussi réattirer des professionnels. Malheureusement, on constate que les parkings ne se remplissent pas, que les clients ne reviennent pas."

Actuellement, il y a encore près de 200 personnes qui travaillent à Alleur. "Le personnel est inquiet car il se rend compte, lui-aussi, que le magasin ne tourne pas comme il devrait tourner."

Makro, un concept "has been" ? "Je n'en suis pas sûr ! Peut-être qu'un tournant n'a pas été pris il y a quelques années, ce qui fait qu'on est dans cette situation aujourd'hui…"

Un conseil d'entreprise crucial aura lieu le 12 mars, soit dans moins d'un mois.

Un conseil d'entreprise "de tous les dangers". Les syndicats ignorent ce que la direction va leur annoncer, mais clairement, c'est la survie de l’enseigne qui est en question.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK