L'alerte à la bombe à Leeuw-Saint-Pierre levée après des fouilles de la police

La chaussée de Mons est partiellement fermée à la circulation (illustration).
La chaussée de Mons est partiellement fermée à la circulation (illustration). - © Google Street View

Les quatre bâtiments situés le long de la Chaussée de Mons à Leeuw-Saint-Pierre (Brabant flamand) et concernés par une alerte à la bombe jeudi matin ont été libérés en début d'après-midi, après des recherches effectuées par la police avec un chien spécialisé dans la détection d'explosifs. Aucun paquet suspect n'a été découvert. Le personnel des quatre commerces a été autorisé à rejoindre les bâtiments et la portion de la Chaussée de Mons qui avait été fermée à la circulation a pu être rouverte.

"Aux alentours de 10h, un signalement a été reçu à la centrale 101, annonçant qu'une bombe exploserait dans l'un des quatre commerces", précise le commissaire Christian Steens, de la police locale de Leeuw-Saint-Pierre. "Nous n'avons pris aucun risque et avons immédiatement fait partir les clients et évacué le personnel. La police va à présent fouiller les lieux, avec un chien spécialisé dans la détection des explosifs. Le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE) de la Défense a également été prévenu".

Quatre commerces situés le long de la Chaussée de Mons avaient été évacués jeudi matin à la suite d'une alerte à la bombe signalée à la centrale 101. Il s'agissait, entre autres, de deux entreprises de cuisines et d'une salle de fitness. Au total, une vingtaine de travailleurs avaient dû quitter les lieux.

"Le chien a parcouru les quatre commerces et les toits, mais n'a finalement rien trouvé", précise le commissaire Christian Steens. "Nous avons donc décidé, aux alentours de 13h, de libérer les bâtiments et de rouvrir la chaussée à la circulation."

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK