Albert Depret, bourgmestre de Momignies depuis 31 ans, n'est plus.

Albert Depret, bourgmestre de Momignies depuis 31 ans, n’est plus.
Albert Depret, bourgmestre de Momignies depuis 31 ans, n’est plus. - © Tous droits réservés

Le décès d’Albert Depret ce dimanche a provoqué une vague d’hommage dans le monde libéral hennuyer. A 78 ans, Albert Depret était encore bourgmestre de Momignies il y a quelques semaines dernières semaines. "Un bourgmestre qui en a inspiré beaucoup d’autres", assène Yves Binon, bourgmestre d’Ham-sur-Heure-Nalinnes. "Il faisait partie de ces politiciens qui ne visaient pas à faire carrière. Il était simplement à l’écoute des gens. Il travaillait d’ailleurs encore dans sa boucherie quand il a accédé à sa fonction. C’est en tant que boucher qu’il gagnait sa vie et pas en tant que bourgmestre. Il n’avait pas comme vocation de changer le monde mais il écoutait les gens avec leurs petits problèmes du quotidien."

Une posture qui lui a plutôt bien réussi. 31 ans à la tête de sa commune. En 2018 encore, alors qu’il se place dernier sur la liste, il obtient le plus haut score de voix de préférence. Depuis, son état de santé s’est dégradé. En mars dernier, il annonçait son envie de passer le flambeau au 1e échevin Eddy Bayart. Finalement, le Covid a reporté la séance. Et ce n’est qu’il y a quelques jours que sa démission a été officialisée en son absence. Albert Depret a aussi siégé à la Province en occupant différents postes clés.

Un politicien à l’ancienne diront certains. Notamment dans ses cumuls de mandats. Champion toutes catégories du cumul dans le secteur associatif et des intercommunales. Il occupait 42 mandats en 2012. De nombreuses personnalités politiques de Momignies et plus largement du Hainaut lui ont rendu hommage dès l’annonce de son décès ce dimanche.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK