Albert Delchambre, chanteur de chez nous, définitivement "hors-format" ?

La pochette du nouvel album d'Albert Delchambre
La pochette du nouvel album d'Albert Delchambre - © Franc'Amour

Albert Delchambre est originaire de Chimay. Il y est né à la fin des années 1940. Artiste dans l’âme, c’est vers la musique et la chanson qu’il s’oriente à l’adolescence. Mais ses véritables grands succès radiophoniques et populaires datent du début des années 1980. Sa carrière a connu des hauts et des bas, et, en cette fin d’année 2014, le chanteur propose un nouvel album après dix ans d’absence médiatique.

Dans les années 60, appelées judicieusement les " Golden Sixties ", le jeune Albert enregistre quelques 45-tours sous son véritable nom d’origine ukrainienne : Ely Tchenko. Parmi les chansons qui le font remarquer, il y a " Frédérica ". La mélodie est belle et arrive aux oreilles de producteurs français qui la font interpréter par une chanteuse prête à faire une grande carrière : Nicoletta. Le titre est modifié et devient " La musique ". Pour de sombres raisons commerciales et financières dont le show business regorge, Ely Tchenko ne sera jamais mentionné sur les crédits de l’œuvre enregistrée. Ses disques à lui ne vont pas lui permettre de vraiment s’installer et, peu à peu, les soucis et l’alcool compliquent tout.

A la fin des années 1970, avec une bande de potes musiciens, Ely Tchenko devient Albert Delchambre et enregistre un premier 33-tours au titre déjà évocateur : "On n’est pas du même bord ". L’album contient quelques chansons qui passent beaucoup sur les radios de la RTBF : "On peut s’imaginer ", " Elle était de celle " ou encore " L’ivrogne " qui évoque un vécu qu’il s’efforce d’oublier désormais. Divers prix et récompenses viennent encourager le travail de l’artiste qui, dans la foulée, enregistre d’autres titres pour un second opus : " Entre l’enfer et le paradis ", " Mais que vienne l’automne ", " Je t’aime bizarre étrange " ou encore " Où est mon vélo ". On est alors en 1982 et, trois ans plus tard, à la sortie de l’album " Rumeurs ", Albert Delchambre propose un concert très professionnel sur la scène du Passage 44 à Bruxelles.

L'ère du digital

Le passage à l’ère numérique permet à l’artiste de commercialiser son premier disque compact en 1991 : " S’en dessus dessous ". Le CD propose un mélange de nouvelles chansons inédites (" Comme une envie de chanter "), de titres plus anciens (" Elle était de celles ") et de nouvelles versions comme celle de " Mais que vienne l’automne " qui s’appelle désormais " La feuille ". L’album se vend plutôt bien et reçoit le prix des variétés de la SABAM, la Société Belge des Auteurs.

Mais Albert Delchambre doit se ressourcer et trouver une nouvelle inspiration qui débouche sur la confection de onze nouvelles chansons réunies en 2002 sur un album intitulé " Acte III ". Aujourd’hui, douze ans plus tard, le chanteur présente un nouvel opus qu’il a décidé d’appeler, en toute logique, " Hors Format ".

Avec un clin d’œil nostalgique, la pochette de ce nouvel album ressemble à celle d’un bon vieux vinyle 30 cm dans laquelle se trouve un CD noir comme l’étaient les disques d’avant. Mais l’objet est très luxueux et contient une véritable bande dessinée consacrée à l’artiste par Marc Wasterlain, un ami de la première heure. Quant aux chansons, elles sont issues de l’univers d’Albert Delchambre qui a toujours été " Hors Format ". Les habitués y reconnaîtront la patte d’un artiste qui continue à évoluer dans un monde où il faut s’adapter et se faire, parfois, violence. " Devenir vieux " est le titre, signé Claude Semal, qui traduit peut-être le mieux cette adaptation et " Le codicile " celui qui surprendra peut-être le plus l’auditeur le plus averti comme le néophyte. L’opus se termine par une chanson interprétée pour la première fois en wallon par l’artiste qui évoque sa ville natale : " T’Chimay ".

Il y a quelques semaines, Albert Delchambre a présenté les chansons de ce nouvel album à La Chapelle à Mons. Son retour sur scène et sur disque a fait l’objet d’un reportage télévisé de Thomas Rorive. Vous pouvez le visionner ci-contre.

Quant aux infos utiles sur Albert Delchambre et son nouvel album, vous pouvez les trouver simplement en cliquant ICI.

Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK