Aiseau-Presles : la Région refuse le permis à Carolo Recycling

Aiseau-Presles : la Région refuse le permis à Carolo Recycling.
Aiseau-Presles : la Région refuse le permis à Carolo Recycling. - © Tous droits réservés

Soulagement général à Aiseau-Presles ce matin. La nouvelle est arrivée par la poste chez les membres du comité de riverains. Le ministre Carlo Di Antonio refuse la demande de permis à l'entreprise Carolo Recycling. Le dossier a fait trembler les riverains pendant de longs mois. Le projet allait entrainer une augmentation importante du nombre de camions dans le quartier déjà fortement perturbé par d'autres entreprises de recyclage. Une forte mobilisation citoyenne semblait ne pas parvenir à freiner l'installation du recycleur. Surprise donc ce matin. Mais méfiance aussi comme le signale le bourgmestre Jean Fersini : "On va devoir surveiller la possibilité qu'a l'entreprise de tenter un recours au conseil d'Etat. Mais en attendant, c'est une victoire dans cette longue bataille et comme on le dit en Belgique, l'union fait la force et on l'a démontré encore une fois."

Le Conseil d'Etat, les riverains sont prêts à lui faire face. Jean-Claude Grolaux est l'un des fondateurs du comité de riverains. "Nous avons tous les arguments si l'entreprise fait un recours. Le Conseil d'Etat ne peut casser la décision que s'il y a eu une erreur dans la procédure. Ceux qui ont commis des erreurs ce sont bien eux. Ils ont été jusqu'à distribuer aux parlementaires Wallons de faux dossiers avec des photos manipulées pour les convaincre. Ils se sont aussi présentés comme une entreprise de construction au début alors qu'ils recyclent des déchets dangereux." 

Carolo Recycling a 60 jours pour réagir sinon la demande de permis sera définitivement close.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK