Aéroport de Charleroi : un salon VIP pour accueillir le public business

La mezzanine de l'aéroport ouverte depuis le mois de juin 2019
La mezzanine de l'aéroport ouverte depuis le mois de juin 2019 - © copyright RTBF

Le terminal passagers de Bruxelles-Sud-Charleroi cherche à attirer une nouvelle clientèle. Ce mardi matin, le directeur de l’aéroport, l’opérateur Horeca et le ministre wallon des aéroports régionaux ont inauguré un nouveau salon lounge : buffet quatre étoiles et accueil VIP à destination du public affaire. "On estime que vingt pourcents des passagers transitent par l’aéroport pour le business et on voudrait que ce chiffre augmente" assure Philippe Verdonck, le directeur de BSCA.

Se détacher de l’image "low-cost"

En Belgique, le développement de l’aéroport de Charleroi est intiment lié à la présence de Ryanair. "On ne va pas abandonner le low-cost mais on voudrait se détacher de l’image low-cost…" reconnaît Philippe Verdonck.

D’autant que le secteur est en pleine mutation : "on voit une diversification des compagnies aériennes et une diversification des publics, poursuit Vincent Grassa, le porte-parole de BSCA, il faut donc s’adapter et offrir un service plus VIP pour ce type de voyageurs."

Depuis le mois de juin, la mezzanine accueille les passagers dans un tout nouvel espace. Elle dispose désormais d’une terrasse avec vue sur les pistes.

Le chiffre d’affaires de l’opérateur Horeca approche les vingt millions d’euros : "L’objectif est d’offrir un espace accueillant pour les voyageurs et donc plus ils prennent du plaisir, plus ils dépensent…" explique Gérard Donofrio, le directeur de l’entreprise en charge de la restauration.

Une croissance constante

L’aéroport de Bruxelles-Sud-Charleroi affiche une croissance de trois à cinq pourcents chaque année. L’an dernier, 8,2 millions de passagers ont franchi les portes du terminal. L’objectif à moyen terme est de franchir le cap des 10 millions de voyageurs.

Reportage sur l'expansion de l'aéroport de Charleroi, dans notre JT du 15 octobre:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK