Un service ayant besoin de soins urgents: les urgentistes du CHU Tivoli à La Louvière sont en grève

Action choc des urgentistes de Tivoli
Action choc des urgentistes de Tivoli - © Tous droits réservés

Le personnel des urgences du CHU Tivoli à La Louvière est en grève pour 24 heures depuis 7 heures ce matin. Ces urgentistes affiliés à la CSC se plaignent d’un manque d’effectifs dans un service saturé et fatigué disent-ils. Ils ont l’impression que la direction ne se rend pas compte de la charge de travail, d’où cette action symbolique devant l’entrée de l’hôpital: les manifestants se sont couchés par terre, mimant des patients ayant besoin de soins urgents.

Sylvie Fouinot est infirmière aux urgences depuis 30 ans. Elle aussi attend des renforts en personnel : "Je fais mon travail avec coeur, avec beaucoup d’amour, mais pas dans de bonnes conditions. Nous devons poser beaucoup trop d’actes, pour le même patient, et pour plusieurs patients en même temps : on peut ainsi s’occuper de 7 patients à la fois ! Et aux urgences, il s’agit souvent de cas sérieux : on peut avoir en même temps un infarctus, un accident vasculaire cérébral et 2 urgences ! Et ça, c’est impossible à gérer !"

De son côté, la direction dit ne pas comprendre ces revendications, qu’elle était pourtant prête à soutenir en partie. Fabien Guérisse, est le médecin chef de service aux urgences à L’hôpital Tivoli : "Leur revendication d’avoir un équivalent temps plein supplémentaire à chaque pause, est une aberration pour moi. Si on regarde les chiffres, une plage horaire pose problème : 15h- 22, 23h. La direction a proposé de mettre une personne en renfort à ce moment-là, mais ça a été refusé. Je ne comprends pas ! "

La direction plaide pour un retour du syndicat chrétien à la table des négociations. Le mouvement de grogne, lui, doit se poursuivre jusqu’à 7H mardi matin.

En attendant, un service minimum est assuré et toute personne arrivant aux urgences de Tivoli sera prise en charge normalement.

Journal télévisé du 20/01/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK