Acoz : à 18 ans, elle lance sa production de fromages de chèvre

Chloé Crémelie aux côtés de sa maman, sa petite soeur et son troupeau de chèvres
4 images
Chloé Crémelie aux côtés de sa maman, sa petite soeur et son troupeau de chèvres - © Tous droits réservés

Produire du lait de chèvre et le transformer, c’est le projet d’une toute jeune agricultrice d’Acoz dans l’entité de Gerpinnes. A 18 ans, Chloé Crémelie a acheté une vingtaine de petites chèvres il y a un an et dans quelques semaines, elles vont donner du lait. Ces chèvres, c’est le point de départ du pari professionnel de Chloé Crémelie : "Pendant que je faisais mes études à Ciney, j’ai eu l’occasion de faire un stage dans une fromagerie. Ça a été le déclic pour moi et je me suis dit que c’était ce que je voulais faire. Mais je ne voulais pas me lancer dans l’élevage de vaches et je me suis dit pourquoi pas les chèvres !"

L’élevage et la ferme, c’est un monde plutôt connu pour Chloé Crémelie qui peut compter sur le soutien inconditionnel de ses parents. C’est d’ailleurs dans la ferme familiale que sera installé son atelier de transformation du lait. "Dès qu’elle nous a parlé de son projet, on l’a suivie et encouragée, explique, enthousiaste, Anne Crémelie, la maman de Chloé. Elle n’a que 18 ans et on trouve ça plutôt super de pouvoir l’aider à se lancer. Nous sommes très fiers d’elle."

Les 20 chèvres de Chloé sont arrivées en février dernier et elles vont bientôt pour la première fois avoir des petits cabris et donc du lait. C’est fin mars, début avril que Chloé Crémelie va donc pouvoir se lancer pleinement dans son projet : "Dans un premier temps, il y aura du yaourt, du fromage frais, puis viendra d’autres produits comme les fromages affinés et aussi de la glace. On vendra nos produits à la ferme, avec d’autres produits locaux de la région. On travaillera aussi avec une coopérative."

Et puis si la production le permet et si Chloé trouve encore du temps, l’idée de vendre, dès cet été, de la glace aux nombreux promeneurs qui se baladent sur le Ravel qui longe la ferme fait son chemin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK