A Wanze, la société Carmeuse veut planter 10 km de haies

Planter dix kilomètres de haies à Wanze, dans la province de Liège, tel est le projet de l'entreprise Carmeuse, leader international dans la production de chaux et du carbonate de calcium. L'initiative, présentée mercredi avec la ministre wallonne de l'Environnement, Céline Tellier, s'inscrit dans la volonté du gouvernement wallon de planter 4.000 km de haies, a expliqué une porte-parole du cabinet de la ministre. "La spécificité ici est que l'ambition est portée par une entreprise, possédant une carrière et voulant notamment continuer à développer la diversité sur son site: création de mare, accueil d'oiseaux rares...", précise Nathalie Guilmin.

"Nous avons toujours inscrit le respect de l'environnement et la promotion de la biodiversité parmi nos priorités", assure Frédéric De Visscher, directeur environnement de Carmeuse, entreprise belge créée il y a 160 ans. "Les premières plantations viennent de commencer avec déjà 1,6 km planté et les 10 km de haies seront entièrement constitués fin 2021", détaille-t-il.    

"Ces nouvelles haies contribueront à créer de nouveaux couloirs écologiques pour lesquels il existe un réel besoin en nos régions et s'ajoutent aux différentes actions que Carmeuse entreprend déjà dans le domaine de la biodiversité, comme le projet 'Life in Quarries', une initiative européenne visant à stimuler la biodiversité dans les carrières", poursuit Frédéric De Visscher. À partir de 2022, quatre kilomètres supplémentaires seront ajoutés à la carrière de Hemptinne et dans les sites Carmeuse existants.  

Les actions réalisées par la société Carmeuse offrent un exemple de ce que peut être la mobilisation des entreprises. "C'est un maillon important et l'implication des entreprises dans un tel projet est nécessaire. L'Union wallonne des entreprises va même piloter un groupe de travail pour guider les sociétés intéressées par ce projet Haies", signale Nathalie Guilmin, porte-parole du cabinet de Mme Tellier.  

À terme, il est prévu d'augmenter les plantations subventionnées. Dès 2020, une partie des moyens additionnels, plus de 3,3 millions d'euros pour la biodiversité, est dédiée à ces subventions. Le projet suscite déjà de l'engouement puisque les demandes de subvention pour la plantation de haies en Wallonie ont augmenté de 40% entre septembre et décembre, par rapport à la première partie de l'année 2019. Une Task force a même été mise sur pied pour trouver des partenariats avec des entreprises, des institutions publiques et des collectifs citoyens afin de dénicher des ressources y compris de la main-d'œuvre et des financements pour compléter le budget régional et atteindre les objectifs du gouvernement wallon.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK